L’âme de ténèbres d’Emmanuelle Maia

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 10.0/10 (1 vote pris en compte)

 Le moins qu’on puisse dire avec Emmanuelle Maïa est qu’elle n’écrit jamais 2 fois le même roman. « La croix du néant » s’inscrivait dans la lignée des histoires d’épouvantes chères à Anne Rice ou Stephen King, « Resurgences » se tournait vers un récit apocalyptique digne des plus grands films catastrophe. « L’âme de ténèbres » débute comme un thriller avec la présence inquiétante d’un tueur en série. Du déjà vu ? En fait, non car l’histoire prend forme dans un centre pour handicapé en plein coeur de Genève. La description que l’auteur fait des pensionnaires est touchante, si bien qu’on se laisse facilement attendrir par eux. Son style a également gagné en maturité, le roman se lit vite, sans aucun temps mort. L’histoire de Grace, coincée dans le protocole aristocratique du début du siècle dernier, est également poignante.

De plus, on a le droit en deuxième partie du livre à un ensemble de nouvelles retraçant l’oeuvre de l’auteur. Une occasion supplémentaire de mieux la connaitre.

Black Coat Press –  Rivière Blanche – 352 pages – 20.00€ – 978-1-61227-006-7

Aube Claire… un lieu de vie pour des personnes aux handicaps très lourds. Mais c’est la mort qui frappe, abominable, inacceptable, au sein de ce foyer protégé. Gino Morandi et Serge Deschamps, deux inspecteurs de la B-crime, mènent l’enquête. Malgré tous leurs efforts, d’autres meurtres sont perpétrés pendant que l’assassin continue à leur glisser entre les doigts.

Genève, 1912. Claire de Segny s’ennuie ferme parmi tous ces aristocrates venus de l’Europe entière pour suivre une cure à Champel-les-Bains. Jusqu’à sa rencontre avec un jeune poète rebelle qui brise la monotonie de son quotidien et provoque en elle de troublants émois.

Y aurait-il un lien entre tous ces destins, entre la Genève d’hier et d’aujourd’hui

Premier Chapitre : Lire

Illustration : Fabien Fernandez

L'âme de ténèbres d'Emmanuelle Maia , 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *