Lanciers de Peshawar (les) de S.M. Stirling

1878, une pluie de comètes s’abat sur l’hémisphère nord de la Terre, soulevant de gigantesques raz de marée. Le froid et la barbarie envahissent l’Europe. La noblesse, la bourgeoisie et les scientifiques anglais émigrent bientôt vers les territoires plus ou moins épargnés de l’Empire britannique, Australie, Afrique du sud et surtout Indes.
2025, leurs descendants ont retrouvé le chemin de la civilisation, les sciences et les techinques se développent, l’agriculture est florissante dans les vallées et les plaines de l’Inde, et même si l’aristocratie anglaise est restée au pouvoir, la culture indienne s’est imposée dans tous les domaines : arts, mode, nourriture, langue…
Mais en Russie la barbarie s’est prolongée, un régime de terreur règne, qui a son dieu noir, ses prêtres sanguinaires. Les sacrifices humains sont monnaie courante, le cannibalisme un art de vivre pour les puissants et un mal nécessaire pour les peuples affamés.
Le sort de l’Empire britannique repose sur des jumeaux. L’un est officier des Lanciers de Peshawar, l’autre une scientifique brillante, chantre de l’émancipation féminine. Pourquoi leur famille a-t-elle comme Némésis depuis des générations un noble russe, maître des ordres du dieu noir, qui a comme arme des jeunes femmes capables de parcourir les couloirs du temps, de voir le passé, mais aussi de prédire l’avenir ? La Russie craint-elle Athelstane le guerrier ? Son dieu noir a-t-il peur des talents de scientifique de Cassandra, qui pourraient sauver le monde d’une nouvelle catastrophe planétaire ?

Fleuve Noir Rendez-Vous Ailleurs (Septembre 2004)369 pages 20.00 € ISBN : 2-265-07704-6
Traduction : Edith Ochs
Titre Original : The Peshawar Lancers (2002)

Couverture : Eric Scala

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *