L’appel de James Frey et Nils Johnson-Shelton

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 7.0/10 (1 vote pris en compte)

CVT_Endgame-lAppel_34999782290117453fsEndgame – Tome 1

Ils sont douze jeunes à avoir été préparé à Endgame, comme leurs parents et les parents de leur parents depuis de nombreuses générations maintenant. Mais comme leurs aieuls, ils espèrent ne pas vivre ce terrible jeu au cours duquel une grande partie de l’humanité risque de disparaître. Malheureusement, les cataclysmes arrivent et la chute de météorites annoncent de façon claire et définitive le lancement de la fin du monde.

Sarah la Cahokienne, élève modèle et appréciée,  va devoir quitter les Etats-Unis et abandonnée son fiancé et sa famille en deuil pour répondre à l’appel comme les 11 autres Joueurs issus des civilisations millénaires. Le Jeu est sans pitié et la survie de leur lignée est en jeu.

Nous sommes 12. Jeunes de corps, mais issus d’un peuple ancien. Nos voies ont été tracéées il y a des milliers d’années. Depuis, nous nous préparons chaque jour. A partir du moment où le jeu commence, nous devons délibérer et déchiffrer, bouger et assassiner. Certains d’entre nous sont moins prêts que d’autres, et ce seront les premiers à mourir. Endgmae est très simple en ce sens. Ce qui l’est moins, c’ques que la mort de l’un d’entre nous entraînera la mort d’innombrables personnes. L’Epreuve, et ce qui suit, y veillera. Vous êtes les milliards de victimes qui l’ignorent. Vous êtes les passants innocents. Vous êtes les perdants chanceux ou les gagnants malchanceux. Vous êtes les spectateurs d’une pièce qui déterminera votre destin.

Dès la réception de ce titre de Gallimard, sentiment confirmé par le quatrième de couverture, un voyant “Hunger games” s’est affiché à mon esprit. Pourquoi ? Tout d’abord la couverture mais surtout la thématique.

12 Joueurs issus de 12 civilisations (à rapprocher des 12 districts d’Hunger games) vont s’affronter à mort. Tous les coups sont permis : des Alliances au début pour avancer, des trahisons, une pincée d’amour pour rendre l’ensemble plus sympathique et la recette est faite.

Alors, bien sûr, Endgame n’est pas une simple copie de Hunger Games, et le livre se lit avec un réel plaisir, mais il ne faut pas s’attendre à voir une révolution dans le récit. Nous suivrons des personnages des 12 civilisations qui ont des buts pas toujours semblables et des visions qui peuvent être très différentes du Jeu. Entre ceux qui veulent gagner sans tuer, ceux qui veulent laisser leurs camarades courir pour simplement récupérer les indices et ceux qui ne veulent tout simplement pas jouer, la palette des réactions est large. Les personnages ne sont pas binaires et on espère fortement que leurs caractères vont encore s’affirmer.

Vous aurez quand même quelques bonnes surprises dans le déroulé de l’histoire et certains éléments vont nécessité  une explication rapide dans le deuxième tome.

Un roman donc proche d’Hunger Games mais très agréable à lire. Le lectorat ciblé est pour moi le même que la palette d’âge des joueurs à savoir un 13 – 20 ans.

A noter qu’une grande chasse au trésor mondiale, permettant de gagner un important lot en dollars est associé au livre. Les énigmes seront glissés sous la formes de codes et indices dans le roman, codes et indices que nous n’avons pas eu dans la version qui nous a été communiquées (Avant-Première). S’agissant d’une sortie mondiale, les français pourront y participer 😉

L’auteur est déjà connu puisqu’il a signé sous le nom de Pittacus Lore Numéro 4 et Le Pouvoir des 6

 J’ai Lu (Mars 2016) – 576 pages – 8,00€ – 9782290117453

Douze jeunes élus, issus de peuples anciens. L’humanité tout entière descend de leurs lignées, choisies il y a des milliers d’années. Ils sont héritiers de la Terre. Pour la sauver, ils doivent se battre et résoudre la Grande Enigme. Si aucun n’y parvient, nous sommes tous perdus. Ils ne possèdent pas de pouvoirs magiques, ils ne sont pas immortels, mais ils sont entraînés ! Traîtrise, courage, amitié, chacun suivra son chemin, selon sa personnalité, ses intuitions et ses traditions…
Cependant, il n’y aura qu’un seul vainqueur. Ce qui sera, sera…

Gallimard Jeunesse (9 octobre 2014) – 477 pages – 9782070662159
Traduction
: Jean Esch
Titre Original : Endgame: The Calling (2014)

Endgame est une réalité. Endgame a commence. Douze jeunes élus, issus de peuples anciens. L’humanité tout entière descend de leurs lignées, choisies il y a des milliers d’années. Ils sont héritiers de la Terre. Pour la sauver, ils doivent se battre, résoudre la Grande Enigme. L’un d’eux doit y parvenir, ou bien nous sommes tous perdus. Ils ne possèdent pas de pouvoirs magiques. Ils ne sont pas immortels.
Traîtrise, courage, amitié, chacun suivra son propre chemin, selon sa personnalité, ses intuitions et ses traditions. Il n’y aura qu’un seul vainqueur.

L'appel de James Frey et Nils Johnson-Shelton, 7.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *