le chant des sables de brigitte aubert

Roman, 52 ans, dirige une expédition sur les traces de la route du bronze en Asie centrale. Lors d’une pause, ils découvrent des pierres régulièrement entaillées. Ils décident alors d’en emporter une.

Dès lors, les événements se déchaînent: on tire sur la troupe en plein désert iranien, blessant légèrement l’un des leurs ; deux pneus d’un véhicule sont crevés avec leurs propres clous ; le village où ils doivent faire étape la nuit n’est plus qu’un amas de cadavres… Roman découvre vite que les pierres ont fait resurgir les vieux démons de l’humanité. Ses ennuis ne font que commencer!

Nous avons surtout l’habitude de voir Brigitte Aubert dans le polar, l’auteur n’ayant pas son pareil pour déterrer les cadavres là où il le faut. Cependant, l’écrivain est également capable de sortir de bons livres fantastiques, elle nous l’avait déjà prouvé avec des oeuvres comme «Ténèbres sur Jacksonville » ou « la morsure des ténèbres ». Brigitte Aubert est également connue pour ses expérimentations littéraires, écrivant un roman sous forme d’échange de lettres (« les 4 fils du docteur March ») ou en mettant en scène une tétraplégique muette et aveugle à la première personne du singulier (« la mort des bois ») … Avec « le chant des sables », aucune innovation est de mise, le récit est classique avec comme personnage principal un homme hanté par son passé. Le début est même brouillon, on met un peu de temps à découvrir où elle veut en venir. Par contre une fois l’intrigue posé, on se laisse facilement guider, l’auteur livrant sa vision d’un des grands mystères de l’humanité. Bien sûr, tout cela n’a rien d’original, les histoires de ce type foisonnent. Cependant, il reste l’humour noir incomparable de Brigitte Aubert qui rend ce livre particulièrement savoureux. En effet, il faut le prendre plus comme une oeuvre légèrement parodique, détournant à son compte les thèmes cher à Indiana Jones, James Bond ou au seigneur des anneaux. « Le chant des sables » est donc une bonne introduction pour découvrir cet auteur particulier, les fans du genre devraient trouver une référence à une histoire culte quasiment à chaque page :)).

Roman, 52 ans, dirige une expédition sur les traces de la route du bronze en Asie centrale. Lors d’une pause, ils découvrent des pierres régulièrement entaillées. Ils décident alors d’en emporter une.

Dès lors, les événements se déchaînent: on tire sur la troupe en plein désert iranien, blessant légèrement l’un des leurs ; deux pneus d’un véhicule sont crevés avec leurs propres clous ; le village où ils doivent faire étape la nuit n’est plus qu’un amas de cadavres… Roman découvre vite que les pierres ont fait resurgir les vieux démons de l’humanité. Ses ennuis ne font que commencer!

Lorsque Roman, le guide d’une petite expédition scientifique chargée de retrouver des vestiges de l’âge du bronze en Asie centrale découvre par hasard d’étranges pierres gravées au coeur du désert iranien, personne dans l’équipe ne se doute qu’il vient de déclencher une série d’événements aussi catastrophiques que parfaitement inexplicables.
Accidents incompréhensibles, villageois massacrés, étranges ruines sous les dunes, faux militaires mais vrais tueurs acharnés à leur perte… Ce cruel concours de circonstances aurait-il un sens caché ? Se pourrait-il même qu’on ait affaire à une autre réalité ? Confronté aux démons issus de son passé, Roman devra lutter sans relâche pour éclaircir le mystère et sauver, autant que faire se pourra, les membres d’une équipe tout compte fait passablement mystérieuse elle aussi.

seuil 341 pages 19.00 € ISBN : 2020679477 (2005)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *