Le colosse anarchique de Alfred Elton Van Vogt

Dans une rue sombre en pleine nuit, un homme se promène. D’un buisson sort un homme qui se jette sur lui et le frappe. Mais un rayon laser sort de l’agressé et semble paralyser l’agresseur, celui ci réagit et s’enfuit. Chip, l’agresseur, vient d’affronter un Kirlian, un robot chargé de maintenir l’ordre sur la Terre anarchique. Pour cela, il interprête les émotions des individus en fonction de l’energie dégagée et réagit en conséquence. Grâce à un laser, il endort les individus selon la gravité de leur cas. Mais chip n’ets pas comme les autres, il a réussi à se connecter au réseau Kirlian pour que ceux ci ne puissent plus lui faire de mal. Il est le grain de sable dans un mécanisme bien huilé.
En rentrant chez lui,Hank son meilleur ami, le prévient qu’il doive rejoindre la flotte spatiale pour sauver la Terre. En effet, Hal, un ami de Hank ancien vétéran de la guerre contre les étrangers, lui révèle qu’ils doivent rejoindre tout de suite la flotte spatiale terrienne pour sauver la Terre d’une menace extraterrestre.
Mais en embarquant dans une navette, chip et ses amis sont capturés par les techniciens assistants des Kirlians, qui retirent à chip son statut particulier. Celui ci se retrouve banalement désarmé pour sauver sa planète.
Pendnat ce temps, la flotte ennemie arrive, et son chef observe déjà la terre à partir d’une puce implantée dans Chip, qu’il avait capturé auparavant, lorsque celui ci était militaire en mission dans l’espace. et ce qu’il voit le conforte dans l’idée que la victoire sera facile, personne n’a envie de protéger la Terre, puisuqe tous les individus sont libres, l’anarchie étant totale.


Qaund van vogt fait dans la politique, il le fait vraiment bien. Apres les lendemains qui scintillent, critique très convaincante des dictatures, nous avons droit à l’anarchie. Mais c’est une critique plus délicate, puisque l’auteur montre ce qui selon lui est la seule solution viable pour que l’anarchie soit un modèle viable sur Terre. Or cette technologie semble encore assez loin, même s’il s’inspire de découvertes contemporaines. De plus, il montre bien les inconvénients de ce système, ainsi que ses travers.
En effet, surveillé par les Kirlians, ces robots qui en captant l’énergie des hommes, interprétent leurs intentions et agissent en conséquence, l’anarchie semble accessible. Mais le problème est bien là, ce n’est que de la science fiction. De plus, les travers humains resurgissent de façon assez évidente pour nous faire abandonner tout espoir. Ainsi quand la Terre est menacée, personne ne se préoccupe de rejoindre les vaisseaux abandonnés dans l’espace pour s’en servir contre les envahisseurs. et quand Chip parvient à les avertir, les hommes qui rejoignent la flotte se livrent à bord à des activités oisives ; aller au bar, regarder des films, dormir, voire même partir avec les vaisseaux pour se balader!!
En outre, il y a tout de même un certain ordre, puisque les délinquants sont placés dans des communautés éducatives, dans lesquelles ils doivent se rédempter et apprendre à avoir un comportement civilisé. Or cette démarche, si elle peut se faire de son propre gré, est irréversible. Les hommes ne peuvent la quitter que quand on les jugent guêris, c’est à dire jamais, puisqu’ils constituent une main d ‘oeuvre de qualité à bas prix.
En fait, ce livre nous montre que l’anarchie n’est pas telle que se la représentent les jeunes actuellement, anarchie ne veut pas dire absence d’ordre. C’est plutôt la réduction de l’autorité, la disparition de l’état. Entendre un jeune dire vive l’anarchie, car je n’aurais plus à obéir à mes parents n’a pas de sens, l’autorité familiale est au contraire grandement renforcée. l’anarchie constitue plus un retour en arrière, un ordre communautaire, plus proche de l’individu.

Sur Terre, l’anarchie est devenue manière de vivre. Une anarchie très spéciale cependnat, régie par de mystérieux ordinateurs Kirlian. Et cette Terre affronte une race d’extraterrestres pour qui la conquête de notre planète fait partie d’un jeu passionnant, radicalement destructeur.
Le grand joueur Slua-Ig est satisfait. Ses vaisseaux foncent vers la Terre, la partie est presque achevée… et gagnée.
Mais voici que la stratégie extraterrestre, d’une logique plus que parfaite, se heurte à un obstacle imprévisible : la colossale et anarchique complexité du cerveau humain.
Les règles du jeu volent en éclat.

J’ai Lu science fiction (1981)250 pages ISBN : 2-290-01172-x
Traduction : Georges H. Gallet
Titre Original : The anarchistic Colossus (1977)

Couverture : Boris Schluck
Albin Michel 1979

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *