Le Diable à Quatre et autres récits de Michel Pagel

La comédie inhumaine 4

Quelle surprise de voir une oeuvre française fantastique d’une telle qualité !! Autant sur le fond que sur la forme… En plus de prendre des sujets qui ne sont pas des histoires classiques (si l’on excepte le pacte démoniaque du diable à quatre) on sent une recherche de l’auteur dans les croyances et légendes populaires : d’ailleurs, les êtres fantastiques faisant partie des traditions orales de l’île d’Yeu bénéficie de leur propre histoire. Je vous recommande chaudement ce livre qui risque de vous empêcher de dormir 😉

Le Diable à quatre : alors que Robert abandonne son amant pour se balader le long de la Seine, Guy, un de ses “anciens” amis, assassiné lors d’une cérémonie démoniaque, vient le tuer. Le pacte satanique qui avait été lancé sept ans auparavant va pouvoir s’accomplir et Guy va tout faire pour se venger de ses quatre bourreaux : Robert, Alphonse, Corinne et Julien.

Désirs Cruels : Marilith arrive à pénétrer sans encombre dans la propriété pour accomplir son cambriolage : pourtant, elle se fera surprendre par le propriétaire Charles Marboeuf et son domestique Baptiste. Le physique pour le moins étrange de Charles Marboeuf effraie notre monte en l’air : ancien écrivain, Charles manque d’inspiration et c’est cette incapacité à écrire qui entraine sa décrépitude. Il demande à Marilith, en échange de la vie sauve de l’inspirer. La voilà donc transformé en Sherazade moderne. voici les histoires qu’elles lui contera :

Rosie : Frédéric Castaing, routier de profession, s’est perdu suite à une trop grande consommation d’alcool. Séraphin, son ange gardien et Adonides son diablotin, ne cesse de se disputer ce qui fait que Fredo manque d’écraser une autostoppeuse…
L’île des Révélations : Andrieux propose à la femme de chmabre de son hotel, Madeleine Bossis, de lui servir de guide pour visiter la région : psychopathe et tueur en série il rejoindra ensuite l’ile d’Yeu en compagnie d’un groupe de personnes aux motivations diverses…
Les mains de Farah Yole : Cette artiste a tendance à peindre des jeunes filles rousses opulentes dans des positions extrêmes et surtout mutilées… Lambert, critique artistique, visite une de ses expos et arrive à obtenir son adresse pour une interview.
La ballade de Luna Park : Coupeau est en vacance sur la Cote d’Azur et profite de l’occasion pour faire des conquêtes : Il emmène la première à la foire… C’est là qu’il croisera le chemin d’Aziza la femme-gorille qui le subjugera…
La Roche aux Fras : Les Fradets, proches parents des Farfadets, lutins et autres Korrigans, sentent qu’un évènement important va se produire sur l’île d’Yeu. est-ce en rapport avec la présence du Barryton Basse Georges Lhorme, ou avec la désobéissance de certains enfants… Toujours est-il que les personnages fantastiques se déchainent

J’ai Lu Fantastique (Mars 2003)351 pages 6.50 € ISBN : 2-290-32566-X (0)
Couverture : d’Arnaud Cremet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *