Le donjon rouge de George R.R. Martin

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Le Trône de fer 2

Autour du trône de fer se trament de biens sombres histoires. Eddard Stark tente de reconnaître amis et ennemis tandis que son fils aîné prend en charge les affaires du Nord, secondé de sa mère. Au-delà du Royaume des Sept Couronnes, le peuple des dothrakis fait route. Ils ont promis une armée à la maison Targaryen, qui compte bien un jour ou l’autre reprendre ce qui lui est dû. Le sang du dragon coule toujours et la guerre rôde à l’approche de l’hiver.

Lea : Que de rebondissements dans ce deuxième tome ! Les personnages grandissent, prennent de la profondeur. Chaque rôle s’imbrique dans un scénario passionnant dont les rouages se mettent en place de façon implacable. Le lecteur voit se dessiner un puzzle dont il devine certaines pièces redoutables. Le roman prend une tournure plus fantastique avec des événements et des personnages étranges, bien ancrés dans le récit. Le Royaume des Sept Couronnes semble cerné par les mystères de l’hiver et des pays dothraks. Entre politique et aventure, entre hommes et magie, la trame de Martin est solide. Ne vous y trompez pas, ce deuxième volume a la couleur du sang…

Allan : Nous suivons avec une inquiétude croissante Ned et sa famille, qui semblent se retrouver de plus en plus pris dans les différents jeux politiques. L’agression contre son fils n’est pas réglée et il semble de plus en plus évident que les Lannisters, qui convoitent de façon forte le pouvoir, ne sont pas étrangers à cette attaque. Pour le rude homme du Nord, toutes ces manipulations sont un danger pour la couronne et toute sa probité est nécessaire pour tenter de conserver l’unité du royaume.

Ce deuxième opus du trône de fer, compris dans l’intégrale 1, va mettre un peu plus en avant les personnalités des différentes “familles” et surtout les différents jeux politiques qui se mettent en place. Les alliances se font et se défont, les manipulations se font en sous main et nous sentons que dans ce monde dur, les amis de demain ne demandent que peu pour se retourner contre vous. Chaque famille avance ses pions : les Lannisters avec Cersei qui a une emprise forte sur son mari Robert Barathéon, Jaime, le régicide, qui va profiter de la moindre occasion pour aider sa soeur à prendre le pas et de l’autre côté, les Starks qui tentent de dénouer chacun des complots et de percer le mystère de la mort de l’ancienne main du roi ou de l’attaque dont a été victime leurs fils.

Mais si nous voyons une action très centrée sur le Royaume des 7 couronnes, nous commençons à sentir les prémices d’autres menaces… Daenerys et les Dohkras semblent sceller l’accord entre les derniers dragons et le peuple du cheval, pour tenter de reprendre la couronne pendant que le mur qui protège le royaume semble soumis à d’inquiétantes attaques.

Georges R.R. Martin nous présente un monde riche et dangereux, maîtrisé avec un nombre de personnages avec lequel il nous faut nous familiariser… Dès ce volume, nous allons comprendre qu’il faut nous attendre à tout et l’attachement aux personnages, à la psychologie de plus en plus précise, risquent de vous amener à des déconvenues importantes… Cela a été le cas pour moi !

J’ai Lu (Janvier 2010) – 786 pages – 14.90 € – 9782290019436
Couverture : Marc Simonetti
Traduction : Jean Sola
Titre Original : A Game of Thrones

Le royaume des sept couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver : par-delà le mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage.
Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer, tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors s’en sortiront indemnes…

Editions J’ai lu n°6037 Fantasy 540 pages 8.00 € ISBN : 2-290-31318-1
Traduction : Jean Sola
Titre Original : A game of thrones – Song of ice and fire (1996)
Le Royaume des Sept Couronnes est en pleine tourmente. Jouet de perfides intrigues nouées dans l’ombre autant que de grands seigneurs qui n’attendent qu’une occasion pour se rebeller, Eddard Stark, Main du Roi, tente d’y faire régner l’ordre et le justice au nom de son souverain… mais ses efforts semblent vains.
Car comment protéger le roi Robert Barathéon des complots alors que celui-ci, imprévisible, n’aspire qu’à braver le danger ? Comment imposer la paix à des barons qui ne rêvent que de batailles et de pouvoir ? Et de plus, comment résister à cet engrenage infernal alors qu’au-delà des mers, une armée s’assemble pour fondre sur le royaume ?
Le chaos et la guerre semblent inévitable…

Couverture : Olivier Frot
Editions Pygmalion 1999

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *