Le Fils de la Lune de Gabriel Katz

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 10.0/10 (1 vote pris en compte)

C’est avec un immense plaisir que j’ai retrouvé l’écriture de Gabriel Katz pour ce deuxième tome des aventures de Nils, Olen et Karib.
L’humour est toujours aussi présent et c’est un roman de fantasy qui se lit vraiment tout seul. Les descriptions dévoilent aussitôt les lieux, les dialogues sont efficaces. Vraiment, c’est un auteur que je suivrai.

 

Nos trois amnésiques sont rendus à Woltan, plus grande ville du pays, toujours plus près de leur passé.
Les mystères s’épaississent et s’éclaircissent à la fois. Ils vont aller de déconvenues en découvertes.
J’apprécie chaque personnage pour ce qu’il est. Les révélations sont importantes en particulier autour de Karib et d’Olen ; des révélations qui vont chambouler beaucoup des maigres certitudes qu’ils avaient réussi à avoir à la fin du premier tome.
Nils reste sans histoire mais je sentais venir le cliffhanger… pas loupé, il est à la fin de ce tome que je vous invite à découvrir.

 

J’ai vraiment aimé le voyage dans l’univers, également. Un monde vaste et, en même temps, très simple d’accès. L’auteur propose une découverte très simple, il n’en dit jamais trop, juste ce qu’il faut et ne surcharge jamais le lecteur de descriptions sans fins.

 

Pour conclure, “Le Fils de la Lune“, deuxième tome du Puits des mémoires est encore un plaisir à découvrir. l’histoire avance pour nos trois héros qui conservent leur sens de l’humour. Les révélations sont énormes et promettent un excellent troisième tome. Je vous conseille vivement la découverte de cette série de fantasy si ce n’est déjà fait 

 

Scrineo (octobre 2012) – 400 pages – 16€90 – ISBN : 978-2919755929

Fuyant le royaume d’Helion où leur tête est mise à prix, Nils, Karib et Olen s’embarquent pour Woltan, sur les traces de leur identité. Pourquoi ont-ils assassiné le plus puissant roi du monde ? Dans leur quête de la vérité, ils vont découvrir un royaume fascinant, colossal, aux frontières des terres barbares. Mais leurs poursuivants n’ont pas abandonné la traque…
  Pour les fugitifs sans mémoire, c’est l’heure des révélations, et de la plongée dans le grand nord, où leur vie ne tient qu’à un fil. “

Couverture : Miguel Coimbra

Le Fils de la Lune de Gabriel Katz, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *