Le gambit du magicien de David Eddings et Leigh Eddings

La Belgariade 3

Nos amis continuent leur quête, ils se rendent au Val d’Aldur.
Le dieu Aldur leur révèle que l’Orbe n’est plus entre les mains de Zedar, mais à Rak Cthol dans les mains de Ctuchik, le prêtre de Torak.
Belgarath décide d’abord de passer par l’Ulgolande, où un fanatique Ulgo (capable de traverser la roche) : Relg, les rejoint. Ce’Nedra reste quand à elle, à Prolgu, capital de l’Ulgolande.
Nos amis se rendent donc au Cthol Murgos, pour reprendre l’Orbe au grand prêtre Ctuchik.

C’est sans doute l’épisode le plus sombre et mystérieux de la série. David Eddings nous fait découvrir la face cachée de son univers à travers la culture Murgos et la religion Grolim vouée à Torak. Le travail de David Eddings dans les épisodes précédents prend toute son ampleur.

Puis le soleil sombra dans les bancs de nuages, le long de l’horizon déchiqueté, et baigna d’une lueur malsaine la sinistre forteresse. Ce fut comme si les murs saignaient, comme si tout le sang versé sur les autels de Torak depuis le commencement des âges éclaboussait d’un coup la cité de la peur. Tous les océans du monde n’auraient pas suffi à la laver.
Un cri d’agonie emplit l’espace. Garion épouvanté leva la tête.
“C’est la saison de la blessure, dit Belgarath. La saison où jadis l’Orbe a brûlé Torak. Le moment propice aux sacrifices humains.”
L’Orbe… L’Orbe était là, aux mains du voleur. Garion regarda ses compagnons. Il fallait récupérer la pierre où palpitait la vie. Le sort des royaumes du Ponant en dépendait. Mais le lendemain matin, verraient-ils le soleil se lever ?

Pocket (septembre 2000) Science-fiction/Fantasy 358 pages 7.00 € ISBN : 2-266-10749-6
Traduction : Dominique Haas
Couverture : de W. Siudmak

Laisser un commentaire