Le Heaume maudit de Frank Frazetta & James Silke

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.0/10 (2 votes pris en compte)

Death Dealer – Tome 1

Les Kitzakks se déplacent en horde et sèment la terreur sur leur passage, bien décidés à soumettre le monde entier. La lutte est toujours inégale mais un homme se dressera sur leur route, protégeant une vallée particulièrement luxuriante : L’Obscur encore connu sous le nom de Garth. Vivant à l’écart des populations, il ne s’intéresse pas aux combats dans la vallée et bien que sollicité par ces amis, tel Jean Le Brun, rien ne semble pouvoir le faire quitter sa caverne.

Cobra,une sorcière dotée d’étranges pouvoirs, viendra le voir pour l’inciter à protéger les peuples de la vallée et mettra en oeuvre un sortilège pour l’inciter à changer son point de vue.

Bientôt, si  nous le souhaitons, tout sera possible. Et c’est maintenant que tout se joue. Toi et moi pouvons poser les premières pierres d’un âge d’aventures, d’une époque pétrie de légendes. Quant à Gath de Baal, il sera le premier à arpenter ces terres fraîchement façonnées.

Quand on lit l’argumentaire du roman, on comprend que ce livre était attendu depuis longtemps en France et cela nous fait tout naturellement regarder le livre avec beaucoup plus d’attentes. Si on commence par l’objet en lui-même, on remarque tout de suite la qualité de la couverture, avec une illustration qui représente avec beaucoup de justesse le contenu du livre en lui-même. Sur le livre lui-même, j’avoue bien aimé la présentation d’Eclipse avec son marque page intégré :).

Passons maintenant au contenu, si vous aimez l’Héroïc-Fantasy pure et dure chargé en hémoglobine, vous serez ravie, si vous cherchez une fantasy légère et porteuse de messages, vous pouvez passer votre route… On pourrait résumer à cela car ici point de réflexions secondaires, nous avons des hommes, des vrais, des durs qui vont gicler sang et boyaux au bout de leurs armes, avec en tête de cortège Garth, le barbare à la hache. Le personnage en lui-même est un archétype du héros à la Conon : Grand, musculeux, taciturne, il est isolé du monde dont il ne veut surtout pas se mêler mais son courage finira par le faire défendre la veuve et l’orphelin. Les ennemis, tout aussi sanguinaire, font des ravages dans les populations sans distinction de sexe ou d’âge. Les femmes sont plantureuses et sournoises (spécialement Cobra) et n’hésitent pas à user de leurs charmes pour parvenir à leurs fins. Vous voyez rien d’original en soi, mais ça marche. On est emporté dans l’histoire, on lit page après page leur combat en espèrant une victoire des « gentils » juste ralentit dans le récit par des descriptions qui sont bien souvent trop longues alors que nous aurions préféré nous imaginer par nous mêmes certains des décors ou même des personnages.

Un titre a réservé aux personnes voulant lire un bon roman sans deuxième niveau.

Eclipse (Janvier 2011) – Icône – 404 pages – 22.00 € – 9782362700200

Traduction : Fabienne Berganz

Titre Original : Prisonner of the Horned Helmet (1988)

Couverture : Frank Frazetta

Bien avant l’avènement de l’Atlantide, dans un monde de violence et de sorcellerie, la terre tremble sous les sabots de la horde des Kitzakks tout-puissants. Ils sont invaincus et veulent conquérir le monde entier, surtout cette vallée luxuriante qui, bien des siècles plus tard, deviendra la mer Méditerranée. Personne n’ose se dresser contre eux sauf un homme : Gath de Baal. Afin de sauver le peuple de la forêt, il devra déjouer les ruses des Dieux et porter le Heaume Maudit, devenant ainsi l’incarnation de la mort : le Death Dealer.

Le Heaume maudit de Frank Frazetta & James Silke, 9.0 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *