Le Jardin de Suldrun de Jack Vance

Lyonesse 1

La reine de Lyonesse, Sallace accouche d’une fille ce que son mari, le Roi Casmir, apprécie moyennement… Suldrun, puisque c’est le nom qui lui sera donné, sera allaité par Ehirme une paysanne peu instruite qui l’abreuvera tout au long de sa jeunesse des contes qui se transmette au sein de famille au sujet des Fées et des ogres, ainsi que des moyens de se protéger des créatures magiques (qu’ils appelent des hafelins) et des vertus des plantes…

Viendra le temps où elle devra apprendre les règles de bienséances et ce ne peut être la jeune paysanne qui le fasse : elle sera donc renvoyée et remplacé par Dame Maugelin. Le problème est que la jeune princesse refusera de se plier aux règles qui lui sont imposées et ils n’auront d’autre choix que de reprendre Ehirme…

Le roi réussira à avoir son héritier en la personne de Cassandre et c’est au cours de la cérémonie du Nom que le Roi Casmir comprendra tous les bénéfices qu’ils pourraient tirer de sa fille de par un judicieux mariage : lui qui veut s’allier pour pouvoir reprendre le contrôle des îles, quoi de mieux qu’un mariage pour entériner une telle décision !!

Vient le moment où Ehirme ne pourra plus s’occuper de la jeune fille, où elle sera bien forcée d’apprendre les bonnes manières, où elle découvrira un étrange lieux de culte, où elle entendra les espoirs de son père, bref le moment où elle voudra prendre possession de son destin…

Le livre semble d’un premier abord fastidieux à lire du fait de la quantité de personnages qui sont avancées, de la lourdeur (excusez moi si le terme est mal choisi) de l’énoncé de la jeunesse de Suldrun (on peut se poser des questions sur l’utilité d’un tel déploiement), mais après tout, ce n’est pas le premier livre de fantasy qui commence par des énoncés “fastidieux” (on se souviendra quand même que le premier volume du Seigneur des Anneaux est un peu longuet lui aussi) donc accordons lui le bénéfice du doute…Néanmoins, je dois reconnaitre qu’il ne m’a pas été possible de continuer étant donné la lenteur de l’évolution de l’histoire et la difficulté de mise en place des tension entre peuples…


Folio SF n°140 (Juin 2003)720 pages ISBN : 2-070-42920-2
Traduction : Ariette Rosenblum
Titre Original : Suldren’s garden (1983)

Couverture : de Philippe Gady
Avis Ciné :
En savoir plus
Pocket n°5189 0000

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *