Le jour où le monde se réveilla désert de Sean Platt & David Wright

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 6.0/10 (1 vote pris en compte)

9782265099456Yesterday’s Gone – Saison 1 – Episode 1 & 2

Le monde se réveille un matin déserté d’une grande partie de sa population. Que s’est-il passé, nul ne le sait, mais les “survivants” ont conscience que leur monde à basculer aux alentours à 2h15. Rapidement, Brent, Mary, Charlie, Edward et les autres vont devoir se confronter à la situation et pourquoi pas essayer de comprendre ce qui a bien pu se passer.

Yesteday’s Gone lance la collection Outrefleuve, bien que vous trouverez sur le site une chronique de Alice au pays des morts vivants à paraître en mai. Ce titre a été créé par des férus de série TV et cela se ressent dans la construction du récit : un rythme soutenu avec des chapitres cours qui nous font passer rapidement d’un personnage à l’autre, une mise en scène très visuelle et un petit côté “cliffhanger” à la fin de chaque épisode pour pousser à poursuivre l’aventure.

L’histoire résolument post-apo, se situe entre les séries Leftovers pour la trame de fond (la disparition de personnes sans raison apparente) et The Walking Dead pour le côté survivaliste. Le récit bien que dynamique souffre de la multiplicité des personnages dès le départ, rendant l’avancée globale du roman discutable sur le premier épisode et légèrement mieux sur le deuxième.

La multiplicité des pistes rend l’ensemble brouillon (Vision pour certains groupes, créatures qui poursuivent les survivants ou encore nuage) et donne un sentiment de dispersion.

Pourtant, cela marche, et les pages s’enchaînent sans qu’en tant que lecteur nous nous perdions, avec toujours avec l’état d’esprit : mais où allons-nous ?

J’espère pourtant que les épisodes 3&4 permettront de stabiliser la trame…

Fleuve Editions (Mars 2016) – 240 pages – 11.90€ – 9782265099456
Traduction
: Hélène Collon
Titre Original : Yesterday’s Gone – Season 1 – episodes 1 & 2
Couverture : Shutterstock

C’est à 2 h 15, en pleine nuit, que cela s’est produit.
Mais ce n’est qu’au réveil, qu’ils s’en sont rendu compte.
Le monde déserté. Vidé de sa population. Famille, proches, voisins, tous ont disparu. Volatilisés.
Ils ne sont qu’une poignée, disséminés à travers le pays, les espaces vierges des États-Unis et ses villes désormais fantomatiques. Oubliés, rescapés, moins que vivants… ils n’ont aucune idée de ce qu’ils sont. De ce qui s’est passé. Ils cherchent ceux qu’ils aiment, des réponses à des questions qu’ils ne connaissent même pas.
Mais ils ne sont pas seuls. Quelque chose les observe. Et attend…
Avant de comprendre, ils vont devoir survivre

 

Le jour où le monde se réveilla désert de Sean Platt & David Wright, 6.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *