le masque de l

Comme vous avez pu le voir dans ce résumé, le livre de Michaël Moslonka est très particulier. Il ne s’agit pas d’un roman écrit de manière classique mais plutôt une expérimentation où les trois genres de littérature se mêlent: la structure est tout d’abord écrite selon une tragédie théâtrale: le « roman » n’est pas découpé en chapitre mais en actes et en scènes. Le contenu est parfois sous forme de poèmes, notamment lorsque les personnages expriment leurs sentiments lors de long monologues, ensuite certaines scènes sont décrites de façon plus classique comme un roman. L’histoire elle, est relativement banale: un comédien revient d’entre les morts, pour venger la mort de sa fiancée. Même si le concept peut paraître déroutant au début, on s’aperçoit vite que la recette fait mouche. On est submergé grâce à cet oeuvre gothique, par une foule d’émotions mêlant tristesse, détresse et mélancolie. On souffre avec le héros qui découvre vite que la vengeance n’a rien d’apaisant mais conduit plutôt vers le désespoir. Bref, on ne lâche pas une page, solidaire avec la souffrance du comédien.
Ainsi, Michaël Moslonka a su transformer une histoire classique en une grande pièce tragique grâce à de savantes expérimentations stylistiques. Pour un coup d’essai, il s’agit d’un coup de maître.


Sorti de sous la terre
Revenu parmi les vivants
De ta tombe, tu apparais lentement
Archange d’esprit et de chair

Tu tournes ton visage meurtri
Vers la lune et tu cries
Tu hurles ta rage et ta haine
(…)
A charge de revanche
Tu entres à nouveau en scène
Tu quittes le cimetière entraînant tes chaînes
A toi, la vengeance!

Bénévent (2004)116 pages 11.50 € ISBN : 2 84871 589 8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *