Le Navire aux esclaves de Robin Hobb

Les Aventuriers de la mer 2

Après le Vaisseau magique, ce deuxième volume est plus passionnant, ou moi plus ouvert, 😉

Nos différents personnages poursuivent leurs destinées. Le pirate Kennit semble bien parti pour atteindre son but, aidée par la chance, entité en qui il ne doute à aucun moment, ou très rarement. Le peuple serpent… rien de neuf…, il est (Tristement ?) très peu présent dans ce volume, un peu en veille, et continue sa nage, suivant leur visionnaire. Peut être en saurons nous d’avantage dans le volume suivant.
Par contre la famille Vestrit prend une place importante, avec Althéa qui se sauve et s’engage sur un navire, le Moissonneur ressemblant à un mélange de Baleinier et de chasseur de phoque, Hiémain, engagé de force sur le Vivenef de la famille par son père qui veut en faire un homme, un vrai. Malta la petite dernière n’est pas en reste, décidant de faire sa crise d’adolescence.

Le rythme est toujours un peu lent, mais on s’habitue et semble être celui qui correspond à l’histoire, en fin de compte. Toujours le même point fort avec ses personnages à la présence forte. Pas de premier rôle avec des deuxièmes rôles «potiches ».

Je disais que les trois histoires, celle de la famille Vertrit, celle du pirate Kennit et celle des serpents allaient en parallèle. Cela reste vrai, et l’on commence à percevoir des points de raccordement.

Attendons le troisième volume de cette belle épopée en pleine mer et en plein port.


Kyle, désormais aux commandes de la Vivacia, la vivenef récemment éveillée de la famille Vestrit, a décidé de l’utiliser pour transporter des esclaves.
Et son impérieuse volonté ne saurait souffrir la moindre opposition. Son épouse Keffria en vient même à douter de son mari quand il veut débaucher leur fille Malta, et obliger leur fils Hiemain à travailler à bord de l’embarcation et à abandonner l’apprentissage qui le destinait à la carrière de prêtre de Sa. Sa belle-s?ur Althea, elle, se fait de son côté passer pour un jeune homme et se démène sur le Moissonneur, un navire abattoir.
Elle doit prouver à Kyle qu’elle est un véritable marin pour récupérer la Vivacia.

J’ai Lu Fantasy (Février 2003)380 pages 7.60 € ISBN : 9782290337059
Traduction : A. Mousnier-Lompre
Titre Original : Ship of madness (1999)

Pygmalion 2001

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *