Le puits de l’ascension, de Brandon Sanderson

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 10.0/10 (2 votes pris en compte)

Fils-des-brumes 2

Vin a vaincu le Seigneur Maître, libérant l’Empire de son tyran. Mais à présent, alors qu’Elend, proclamé nouveau roi de Luthadel, tente de mettre en place un régime où l’égalité de tous serait la priorité, son royaume est déjà en danger. Car des nobles de l’ancien empire, menacent d’attaquer Luthadel, et d’en prendre le pouvoir. Alors que les épreuves à venir s’annoncent difficiles, peut-être la solution à tout ceci se trouve-t-elle dans les légendes et prophéties du passé.

« Et si tuer le Seigneur Maître avait été la partie la plus facile ? » C’est sur ces mots que se termine le résumé de quatrième de couverture du tome 2 de la trilogie « Fils-des-brumes », de Brandon Sanderson. L’auteur a en effet imaginé ici une suite bien moins heureuse qu’on ne l’imaginerait au roman précédent. Car si bien souvent, les romans racontant la lutte de rebels contre un tyran se terminent sur la réussite de leur mission, a-t-on déjà imaginé ce qu’il advenait par la suite ? La plupart du temps, on imagine une suite heureuse, dans laquelle le régime tyranique a été détruit. Mais Sanderson prend le contre-pied de cette idée, en mettant les héros dans une situation bien moins confortable. Certe, le tyran est tombé, mais bien qu’un nouveau souverain se soit assis sur son trône, son royaume est très affaibli par les épreuves qu’il vient de traverser, ce qui en fait la proie idéale pour des ennemis voulant s’emparer de ce pouvoir.
On retrouve ici l’univers mis en place dans le premier tome de « Fils-des-brumes », un univers sombre où il pleut des cendres, et où les êtres doués d’allomancie brûlent des métaux qu’ils avalent pour obtenir des pouvoirs. Mais si cet univers était déjà très complet et complexe, tel que décrit dans le précédent tome, l’auteur ajoute dans ce second volume de nombreuses précisions sur certains éléments tels que la ferrochimie, qui avaient été à peine effleurés dans le premier tome, et ajoute encore ici de nouvelles choses, qui s’ajoutent avec énormément de cohérance à l’univers qu’on connaissait. Bien qu’on ne retrouve pas ici l’émerveillement qu’on a pu avoir à la lecture du premier tome, qui mettait en place un univers totalement inédit, cette suite offre donc malgré tout de belles nouveautés.

Apparemment grand amateur de retournement de situation, Sanderson surprend encore à plusieurs reprises lorsqu’on lit cette nouvelle aventure. Le roman, plus épais encore que le précédent, nous emporte dans une intrigue où ici la politique a beaucoup plus d’importance. Le roman est très différent du précédent, puisqu’on n’a plus ici ce groupe de voleurs tentant de renverser un tyran, mais une mission tout à fait différente, où l’action est beaucoup plus au second plan dans une majeur partie du roman. On retrouve les personnages ayant survécu à la première aventure, auxquels viennent s’ajouter d’autres encore, très intéressants. Mention spéciale à Zane, nouveau personnage très charismatique et intriguant, sombre comme j’aime, qui m’a beaucoup plu, au même terme que Kelsier.
Cependant, bien que le roman dans sa globalité soit encore une fois excellent, digne suite du précédent tome, et bien qu’à aucun moment je n’ai senti de longueur dans le texte, il n’empêche que l’aventure avance à un rythme très lent sur les deux premiers tiers du roman. Il se passe énormément de chose pourtant, mais l’intrigue en elle-même avance très doucement. La preuve en est que l’élément de l’intrigue qui donne son titre au roman, quoiqu’abordé malgré tout dans les deux premiers tiers du roman, ne devient vraiment un élément central de l’intrigue que sur le dernier tiers. Et puis il y a ces questionnements intérieurs incessants des deux héros, Vin et Elend, qui parfois peuvent donner une petite impression de répétition.
Malgré tout, à l’image de « L’Empire Ultime », « Le puits de l’ascension » est un excellent roman, brillant par son originalité et qui, grâce au grand talent d’écriture de l’auteur, se laisse lire avec beaucoup de plaisir. Et si à la fin du premier roman, on pouvait en rester là, aucune suite n’était absoluement nécessaire, cette fois-ci, il sera impératif de poursuivre l’aventure avec le troisième tome de « Fils-des-brumes ». Mais c’est sans aucune hésitation que je me plongerai dans celui-ci dès sa sortie tant j’ai une nouvelle fois apprécié ce second tome. 

Orbit (Octobre 2010)726 pages 25.90 € ISBN : 9782360510122
Traduction : Mélanie Fazi

Le puits de l’ascension, de Brandon Sanderson, 10.0 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *