Le Réveil de la Force de Alan Dean Foster

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 2.0/10 (1 vote pris en compte)

Luke Skywalker a disparu. En son absence, le sinistre Premier Ordre est né des cendres de l’Empire et cherche à éliminer Luke Skywalker, le dernier Jedi.
Avec le soutien de la République, la générale Leia Organa mène la Résistance et tente désespérément de retrouver son frère, Luke, afin d’obtenir son aide pour ramener la paix et la justice dans la galaxie.
Leia a envoyé secrètement son pilote le plus audacieux en mission secrète sur Jakku, où un vieil allié détient un indice permettant de localiser Luke.

Ce roman est la novelisation du film scénarisé par Abrams/Kasdan. “J.J. Abrams, scénariste, réalisateur, producteur, compositeur et acteur américain, il est surtout connu pour son travail sur les séries télé cultes Alias, Lost : les disparus et Fringe, ainsi que pour sa reprise remarquée et remarquable de la franchise Star Trek et ses deux films Star Trek et Star Trek into Darkness qui ont remporté un grand succès tant public que critique.
Lawrence Kasdan, scénariste, producteur, réalisateur et acteur américain, son nom est entré dans la postérité essentiellement pour son travail de scénariste sur Star Wars épisode V – L’Empire contre-attaque et épisode VI – Le Retour du Jedi, ainsi que sur Indiana Jones – Les Aventurier de l’Arche perdue. ”

Etienne :

Il y aurait beaucoup à dire sur le film et les regrets que j’ai qu’il ne respecte pas l’univers étendu. L’univers de Lucas était assez bien contrôlé pour qu’une bonne cohérence existe entre films, romans, jeux vidéo, comics… En se positionnant quelques dizaines d’années après la trilogie originelle, l’épisode 7 vient bouleverser cet univers. Les héros (Luke, Leia, Han…) avaient des enfants, de nouvelles menaces étaient apparues et avaient été combattues… Les scénaristes ont créé l’ennemi en mêlant plusieurs personnages et ont rompu cette cohérence. Un univers parallèle “films” existe donc. soit. La force reconnaitra les siens. Wikipedia :  “À la suite du rachat de la société Lucasfilm par The Walt Disney Company, tous les éléments racontés dans les produits dérivés datant d’avant le 26 avril 2014 ont été déclarés comme étant en dehors du canon et ont alors été regroupés sous l’appellation « Star Wars Légendes ».

La novelisation retranscrit fidèlement le film. Elle permet de retrouver à tête reposée ces nouveaux personnages, stormtrooper traitre, héroïne dont on devine la parenté glorieuse (révélation à venir dans l’épisode suivant ?) et le grand méchant au service du nouvel empereur. On retrouve presque décalqué le scénario de la trilogie originelle : conflit familial, superarme dévastatrice, quête du dernier jedi, avec la nostalgie de retrouver les héros – même Chewbacca n’est plus mort 25 ans après, mais vivant 30 ans après. Il va falloir s’y faire.

L’absence d’originalité de ce nouvel épisode est un peu regrettable d’autant que l’univers Légendes regorgeait de bonnes histoires. La novelisation ne peut pas grand chose à cela et reprend la trame du film. Peut être un peu trop fidèlement : chaque scène est un chapitre et il n’y a strictement aucun ajout au scénario. Cette déception mise de côté, le roman “fait le job” et le style de Alan Dean Foster est agréable. Il est un habitué des novelisations de SF (Alien, Transformer, Terminator…) et a même écrit un roman SW : tempête intergalactique.

Le Réveil de la Force de Alan Dean Foster, 2.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *