Le Réveil d’une malédiction de Jean Marie Beurq

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 7.0/10 (1 vote pris en compte)

Aurélia – Tome 1

xx se rend à Bucarest juste après la mort de Ceaucescu pour en apprendre plus sur les vampires, et essayer d’en recontrer s’ils existent. Au cours de ses pérégrinations, le jeune homme croisera la route d’Aurelia, jeune femme tzigane, qui semble s’être mis à dos d’étranges chasseurs de vampires.

La jeune femme est-elle liée au légende des vampires ou notre écossais est-il bien trop crédule ?

Cette plongée dans la Roumanie post Ceaucescu montre avant tout un peuple qui cherche à oublier son passé et Aurelia est la représentation même de cet état de fait. La chasse aux vampires (que ce soit pour les connaître ou pour les détruire) guide cette histoire.

Alors on se demandera tout le long du récit s’il est à classer au rayon fantastique ou si finalement la jeune femme ne se contente pas de se jouer de la naïveté de son nouvel ami.

Toujours est-il que cette bande dessinée est agréable à lire et pleine de mystère. Le deuxième volume, Le Monstre des Catacombes, est déjà paru.

Juste pour Lire (2009) – 48 pages – 12.00€ – 9782361510008
Texte et Scenario :
Jean-Marie Beurq
Dessin & Coloriage : Guillaume Berteloot
D’après une histoire originale et des personnages de : Bruno Lapeyre

Roumanie, 1992. En apprenant la mort de Ceaucescu, le petit peuple de Bucarest est descendu dans les rues en criant: « Drakula est mort! Drakula est mort! » Mais, en disparaissant, le conducator a laissé un pays exsangue, un peuple de loups affamés, en proie à ses peurs ancestrales, quand les anciennes malédictions ne demandent qu’à resurgir… C’est dans ce contexte qu’apparaît la mystérieuse Aurelia. Est-elle cette belle et délurée étudiante qui ne rêve que de fuite, quitte à se jouer des vieilles légendes et de la naïveté d’un chasseur de vampires écossais? Ou, derrière son envoûtant sourire tzigane, se cache-t-il un authentique démon, la survivante d’une lignée vampirique qui cherche surtout à fuir des justiciers de l’ombre tout aussi inquiétants ? En mettant ses pas dans ceux d’Aurelia, le lecteur n’est pas sûr qu’il pourra s’en sortir indemne…

Le Réveil d'une malédiction de Jean Marie Beurq, 7.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *