Le réseau Kinakuta de Neal Stephenson

Cryptonomicon 2

Seconde Guerre Mondiale – Alors que Goto Dengo, soldat japonais qui fait partie d’un convoi à destination de l’Allemagne, tente de survivre après l’attaque de son bateau par l’aviation américaine, des questions se posent sur la faculté des avions-espions américains à trouver systématiquement – bien que semblerait-il par pur hasard – les navires japonais, et que L’Amiral Isoroku Yamamoto, chef d’orchestre de l’attaque menée contre Pearl Harbour commence à douter de la possibilité de réussite de conquête des Etats-Unis par l’armée impériale. Lawrence Pritchard Waterhouse se rend sur l’île du sceptre pour casser les codes de la machine enigma (machine à crypter les messages allemands). En effet, dès le début de la guerre, la plupart des codes étaient déjà cassés, ce qui a permit aux américains de couler un nombre considérable de vaisseaux de la flotte ennemie en simulant le hasard. Un sous-marin allemand est au centre de toutes les interrogations car il semblerait que son chargement soit important pour l’Allemagne et le Japon mais comment faire pour le récupérer.

Temps présent – Randy, un brillant spécialiste informatique, membre fondateur de la société Epiphyte SA présente à un sultan leur projet principal : la création d’une monnaie virtuelle ainsi qu’un système de cryptage rendant impossible toute incursion dans les systèmes.

Difficile à lire pour plusieurs raisons : tout d’abord, et c’est peut-être la raison essentielle, de la difficulté à comprendre l’histoire. Il semble indispensable de lire le premier volume (où de nombreux préceptes à l’histoire ont du être posés) mais ceci n’explique pas tout. Les discussions informatiques et mathématiques se situent à un tel niveau qu’il faut être réellement callé pour comprendre la démarche et cela est un très grand handicap pour la lecture


Le Livre de Poche (2002)540 pages ISBN : 2-228-89416-8
Traduction : Jean Bonnefoy
Titre Original : (0)

Couverture : de Manchu
Avis Ciné :
En savoir plus
Réédition 2001

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *