Le samourai virtuel de Neal Stephenson

Dans son camion moderne et suréquipé, Hiro Protagoniste est chargé de livrer les pizzas de la Mafia le plus rapidement possible. En dessous de 30 minutes exactement, dans le cas contraire la pizza serait gratuite et tonton Enzo, le parrain lui même, viendrait s’excuser en personne auprès des victimes du retard. Et il ne vaut mieux pas en arriver à cette extrémité. Mais suite à un accident dans la pizzéria, hiro hérite d’une pizza arrivée à 9 minutes de l’échéance. Tout son talent ne sert à rien, il prend un raccourci douteux qui l’amène droit dans le mur. Heureusement, un kourier qui squattait son camion en s’y accrochant accepte de le dépanner. Y.T., jeune kourier de 15 ans prend la pizza et la livre juste avant l’échéance, sauvant la réputation de la Mafia mais pas Hiro, qui finit au chômage.

Lorsqu’il se connecte au Métavers, la réalité virtuelle dont il est un des programmeurs fondateurs, il se rend au Soleil Noir, le bar branché repaire des meilleurs hackeurs ou stars du rock, du cinéma ou de la finance. Il y rencontre son vieil ami et rival Da5id, le roi des hackeurs. Mais malgré tous ses antivirus, il se plante après avoir tenté d’absorber une nouvelle drogue, le snow crash. Mais cette drogue, si elle plante l’ordinateur dans la réalité virtuelle, transforme la victime eb légume dans la réalité. Or Raven, son dealer, en a après tous les hackeurs, surtout Hiro et ses amis.

Derrière tout ça, Y.T. reçoit les bénéfices de sa bonne action en devenant kourier de la Mafia, et amie personnelle de Tonton Enzo, qui lui donne des missions spéciales, qui l’amènent à retrouver Hiro, agent sec d’une agence d’information.

Une grande oeuvre dans le sous genre cyberpunk. Aussi énorme que Neuromancien, il faut la lire pour prétendre connaitre ce genre.

Un monde assez classique semblable à un Brunner. La société s’individualise et sombre dans l’anarchie. Les lois ont disparu et l’état américain n’est plus qu’une franchise commerciale comme une autre, au même titre que la Mafia, le grand hong kong de Mr Lee ( non lié à la ville chinoise bien sur) ou à la narcolombie. C’est la loi du plus fort et les kouriers l’ont bien compris. Cette association de livreurs s’arroge tous les droits pour livrer ses colis à destination, surtout celui d’empiéter sur l’espace privé.

Le Métavers est une conception originale de la réalité virtuelle. L’auteur indique avoir reçu quelques critiques dessus, même si à mon avis, c’est une idée interessante. Evidemment, tout est lié à l’informatique, ce qui donne une bonne cohérence à l’histoire.

Hiro Protagoniste est le plus grand sabreur du monde. Dans l’univers réel et dans le Métavers, un univers virtuel grandiosement conçu par ou pour des hackeurs au long de la Rue qui fait un bon milliard de kilomètres (virtuels) de long où tout ce qui compte possède une résidence (virtuelle). Hiro est aussi un programmeur réputé, l’un des créateurs du Métavers. Mais il lui arrive de livrer des pizzas pour la branche commerciale de la Mafia.
Y.T., quinze ans, blonde, est kourier. C’est-à-dire qu’elle transporte sur sa planche à roulettes version autoroute tout ce qu’on veut bien lui confier. Elle est du genre dégourdi, voire redoutable.
Quand ces deux-là se retrouvent, sous l’oeil de tonton Enzo, parrain suprème, pour lutter contre une drogue qui ravage à la fois la réalité virtuelle et l’univers réel, cela promet…

Robert Laffont Ailleurs et Demain (1996)420 pages 23.00 € ISBN : 2-221-07946-9
Traduction : Guy Abadia
Titre Original : Snow Crash
Bantam Books 1992

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *