Le Serpent Ouroboros II de E.R. Eddison

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.0/10 (1 vote pris en compte)

Nous vous avions présenté il y a un peu plus d’un an maintenant la première partie de ce roman de E.R. Eddison paru en 1922.

Comme vous vous en souvenez peut-être, sur Mercure, une terrible guerre oppose la Démonie et la Sorcerie.

A la fin du précédent volume, la Sorcerie avait pris l’avantage, laissant la Démonie privée de Juss et de Brandoch Daha, envoyés bien loin de chez eux.

Mais la guerre est loin d’être finie puisque les démons continuent de lutter, pied à pied avec les sorciers pour essayer de garder leur emprise sur leur territoire. Et les sorciers ne seront pas aidés de leur côté par la soif de pouvoir de certains de leurs généraux.


Pleurez plutôt, pleurez encore et drapez-vous tous de noir, en songeant que nos plus immenses prouesses et l’apogée de la brillante étoile de notre splendeur doivent nous conduire à une ruine éternelle

Alors, nous allons suivre avec une attention particulière les différents combats que se livreront dans les différents pays les protagonistes. Bien entendu, la guerre se déroulera essentiellement sur le territoire des démons, avec une violence surprenante et une résistance de tous les instants des habitants. Il est à noter, et il faut rappeler que nous sommes en 1922, que les femmes ne sont pas des personnages secondaires du récit : on notera notamment la force de caractère de Mévriane qui luttera pour sauver son château et représenter fièrement le peuple démon ou encore Dame Sriva qui jouera un jeu politique pour garantir la position de sa famille à la cour.

Avec toujours énormément de poésie, E.R. Eddison nous emmène sur une planète qui n’est que le reflet de ce monde que nous connaissons où la guerre ne semble être que le seul moyen de se faire entendre et la soif du pouvoir la cause de bien des morts.

Le récit est à nouveau émaillé de magnifiques illustrations d’Emilie C. Martin qui apporte une richesse supplémentaire à cette pépite publiée par les éditions Callidor, qui propose, une fois n’est pas coutume, un très bel objet.

Edition Callidor (Décembre 2018)  – 328 pages – 20.00€ – 9782953944785
Traduction : Patrick Marcel
Illustration : Emilie C. Martin
Introduction : C.S. Lewis

Les épées assoiffées de la guerre ravagent les armées de la lointaine Mercure à présent, froissant boucliers, mordant armures, lacérant chairs. Et en l’absence de Juss et de Brandoch Daha, luttant aux confins du monde connu, sur les cimes de ses plus hautes montagnes, les guerriers de Sorcerie tiennent leurs lames affûtées, espérant enfin asseoir leur domination sur la terre du milieu. Mais pour en devenir les maîtres incontestés, il leur faudra soumettre tous leurs adversaires et braver les dangers que recèlent la Démonie et ses forteresses imprenables…

Le Serpent Ouroboros II de E.R. Eddison, 9.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *