Le seuil des ténèbres de Karen Chance

Cassandra Palmer 1

Pour commencer, comme toujours dans le cadre d’un partenariat, je tiens à remercier Allan, de Fantastinet ainsi que les éditions Milady, pour m’avoir permis de découvrir ce premier tome des aventures de Cassandra Palmer.

Une nouvelle série de Bit-Lit donc, et une nouvelle série plutôt originale.

L’écriture de Karen Chance, tout d’abord, est très agréable. C’est un roman qui se lit très vite, comme tout roman de Bit-Lit. Cassandra Palmer, l’héroïne s’adresse à nous à la première personne, on la suit de près et même de très près… J’ai beaucoup aimé l’humour, pas vulgaire pour un sou, comme tout le roman d’ailleurs.

Difficile de s’ennuyer dans ce premier tome, chaque page est une découverte de l’univers de Cassie où évoluent des vamps, des garous mais aussi des pixies, des satyres et autres créature fantastiques.

Seul petit bémol du côté du style : les scènes d’action sont souvent un peu brouillons et il est parfois difficile de s’y retrouver.

Nous sommes en Amérique, la plupart des gens vivent sans avoir conscience du surnaturel qui les entoure sauf une ! Cassandra Palmer est une jeune femme quelque peu asociale de part son passé : élevée par des vampires, elle a fini par s’enfuir pour vivre quelques années dans la rue en tirant les cartes de tarot et en bradant ses pouvoirs de prescience ; car oui, Cassie a des visions mais pas seulement… On se rend compte au fur et à mesure du roman que Cassie en sait peu sur sa vraie nature, qu’on découvre en sa compagnie au cours de ce premier tome.

Bien sûr, une héroïne de Bit-Lit n’existe pas sans un compagnon : ici, c’est Billy Joe, un fantôme qui hante un collier. Il est très amusant mais rarement là quand il faut !

Les vampires, personnages très présents ici, sont charismatiques et cruels…bref, comme je les aime. Cassie va d’ailleurs avoir affaire au Sénat des vampires constitué de personnages aussi illustres que Cléopâtre, Mircea, frère de Dracula ou Jack l’Eventreur… de quoi faire couler des bons litres de sang…

Pour conclure, un premier tome prometteur pour une série que je m’apprête à suivre. J’ai bien aimé découvrir le personnage de Cassandra Palmer, qui est loin d’être idiote et dont les dons pourraient s’avérer très intéressants par la suite ! (^-^)

“Cassandra peut communiquer avec le monde des esprits, talent qui lui vaut l’intérêt des morts et des non-morts. Elle n’a pas de souci avec les premiers, même s’ils sont parfois collants, mais elle préfère éviter les seconds.
Pourtant, lorsque le suceur de sang mafieux à qui elle a échappé retrouve sa trace, elle est obligée de réclamer la protection du Sénat des vampires. Mais cette aide n’est pas gratuite : ayant été élevée par des vampires, Cassie sait d’expérience que leur prix ne sera pas le sien…”

Milady – (juin 2010) – 447 pages – 7€ – ISBN : 9782811203610

Traduction : Marie-Aude Matignon

Titre original : Touch the dark (2006)

Couverture : Larry Rostant

Laisser un commentaire