Le signe de la licorne de Roger Zelazny

Le cycle des Princes d’Ambre 3

Corwin rentre au palais en trainant la dépouille d’une créature d’ombre. Il s’agit en fait d’une de celles qui poursuivaient Random dans le premier Tome. Celui ci se décide alors à raconter son histoire à Corwin.
En fait, il avait reçu un appel de Brand, qui lui avait dit qu’il était prisonnier et lui avait montré l’ombre où il était emprisonné. Random part alors à la recherche de son frère, mais se heurte à ses geoliers qui arrivent à le mettre en fuite, et le poursuivent jusque sur Terre, où ils sont tués par Random et Corwin.
Corwin décide ensuite de réunir tous ses frères et soeur. Il leur explique la situation, puis leur révèle ce qu’est devenu Brand. Ils décident alors de le contacter tous en même temps. Ils réussissent , et après un bref combat contre les geoliers, le libèrent. Mais à peine sorti de sa geole grâce aux atouts, il est poignardé par un de ses frères ou soeurs.
Gérard, décide alors de l’isoler et s’occupe de lui , tout en lui prodiguant les premiers soins.
Les autres essayent de chercher le coupable.

Ce troisieme tome de la série pourrait être considéré comme un pivot dans le cycle des princes d’Ambre. En effet, Corwin y retrouve une grande partie de sa mémoire, il apprend ce quis ‘est passé durant son absence, le jeu de chacun est peu à peu révélé, et il apprend à connaitre un peu plus son pays natal, Ambre. Après celà, les aventures de Corwin ne pourront être que différentes, comme si sa quête picaresque prenait fin. Il est maintenant presque roi et est assisté de sa fratrie, qui l’a légitimé en tant que prétendant au trône.

Donc, on en apprend un peu plus sur les héros de cet fresque immense, les complots de Brand, la frivolité de Random, le mérite d’Eric, le devouement de Gerard, etc… Toutes nos conceptions changent, nous voyons enfin les princes comme ils sont en vérité. Désormais, le jeu de conquête peut passer à une phase supérieure.

Sinon, nous avons droit à une magnifiuqe suite des fusils d’avalon, pleine d’action, notamment les batailles de Brand; de suspense, quand corwin se déguise en hercule poirot pour deviner qui de ses frères et soeurs a pu blesser Brand, chacun accusant l’autre bien sur; pleine de renseignement sur ce mysterieux monde qu’est le royaume d’Ambre, il s’épaissit autour de Dwirkin l’inventeur des atouts et de la pierre que porte les rois d’ambre. quels étrange pouvoirs a t’il réussi à dompter, afin d’asseoir al domination de ses maîtres. On se demandera aussi ce qui esta rrivé aux pères des princes, dont la disparition est un peu éclaircie, afin de nous donner encore plus l’eua à la bouche. En fait, Ambre n’a pas fini de nous révéler ses secrets.

De retour au royaume d’Ambre après avoir vaincu le prince Eric, Corwin découvre son frère Caine assassiné par de mystérieuses créatures d’Ombre, manifestement aux ordres d’un commandiatire occulte et vindicatif.
La recherche du véritable meurtrier parmi les innombrables reflets d’Ambre va conduire Corwin, confrontés à maints périls et intrigues, au seuil d’une révélation infiniment plus importante : la véritable nature de l’étarnge royaume d’Ambre, de ses mystères et de ses contradictions.
Ce troisième volume de la série des princes d’Ambre repousse une fois encore les frontières du monumental et prodigieux univers imaginé par Roger Zelazny.

Denoel folio sf (2000)290 pages 6.00 € ISBN : 2-070-41618-6
Traduction : Bruno Martin
Titre Original : Sign of the Unicorn
Couverture : de Keijiro Tsukuma
Doubleday&Co 1975

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *