Le Songe d’Adam de Sébastien Péguin

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.7/10 (3 votes pris en compte)

Tout commence avec un livre dédié à des auteurs fort rassurants : Stephen King, Graham Masterton, Umberto Eco… Il ne m’en fallait pas plus, si on excepte le résumé, pour avoir très très envie de lire ce titre. D’autant plus que ce ne sont pas que des promesses…
« Le Songe d’Adam » est un roman bien écrit où le suspense est maîtrisé. L’illustration de couverture correspond parfaitement à l’ambiance du roman : sombre, humide et inquiétante. A ne pas lire la nuit — comme j’avais commencé à le faire ><.
Sinon, je ne voulais pas le dire mais le style et les références sont troublantes ; on sent l’inspiration Stephen King, et c’est un compliment bien sûr (^-^)

 

Deux personnages centraux dans ce roman, un père et sa fille, auxquels je me suis très vite attachée.
Morgane est une adolescente de bientôt seize ans. Elle se retrouve obligée de suivre son père au fin fond de l’Allemagne. Curieuse, rêveuse, elle dessine et va vite trouver l’inspiration au coeur même de la nature. Mais elle souffre énormément de l’absence de son père, obnubilé par ses recherches…
Son père se nomme Hugo. Il traine sa fille au coeur de la Forêt Noire pour les besoins d’une thèse. C’est un homme passionné… et encore fragilisé par le décès de sa femme, treize ans plus tôt.

 

Deux personnages et un lieu parfait pour une plongée au coeur des plus effrayantes légendes germaniques.
Une arrivée de nuit, perdus au milieu de la forêt et la vision furtive d’un cerf horriblement mutilé… Un hôte à peine assez chaleureux, envahissant et friand d’histoires gores… Ce roman découpé en trois parties fait trembler dès les premiers chapitres.
Alors qu’Hugo va découvrir des légendes toutes plus passionnantes et intrigantes, les unes que les autres, à la bibliothèque, Morgane va y être confrontée de façon directe et violente.

 

J’ai rapidement été happée par l’histoire du « Songe d’Adam« , les recherches et la découverte de toutes ces légendes germaniques est vraiment prenante et Sébastien Péguin sait décrire de vraies scènes d’horreur.

 

Pour conclure, « Le Songe d’Adam » est un très bon roman d’horreur, les personnages sont attachants et intéressants et les légendes sur lesquels se construit le récit sont passionnantes. Je ne me suis ennuyée à aucun moment durant ces 400 pages et, si j’avais pu, je l’aurais lu d’une traite. Un premier roman tout à fait réussi (^-^)

Editions de l’Homme sans Nom (novembre 2011) – 395 pages – 19€90 – ISBN : 9782918541035

Couverture : Magali Villeneuve

  Allemagne, Forêt-Noire, de nos jours.
C’est dans ce cadre magnifique que s’installent Hugo, chercheur dans le domaine des lettres, et sa fille Morgane, inventive adolescente. Mais la Forêt-Noire est également le cadre de légendes ancestrales, dont certaines seraient peut-être bien plus que de simples légendes…
  Et lorsque Morgane commence à percevoir des choses qui ne devraient pas exister et que les fantômes du passé du père et de la fille semblent devenir plus que des souvenirs, l’horreur surgit, et les disparitions au cœur des bois trouvent une explication que l’esprit humain ne peut concevoir… »

Le Songe d'Adam de Sébastien Péguin, 9.7 out of 10 based on 3 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *