Le souffle du dragon de Nicolas Cluzeau

Le dit de Cythèle 4

De retour sur Thorion Weir, Cythèle et ses compagnons partent à présent à la recherche de l’âme d’Irgolène, dernier membre de la famille.
Ce voyage va bientôt les amener au coeur des jungles de Vandirac, territoire des sorciers d’argile, plus puissants que jamais. Ils devront tenir compte d’un groupe de démons assassins et de nécromants, prêts à tout pour saboter les réjouissances de la toute nouvelle république.
L’issue de sa quète est proche, Cythèle le sent, cependant elle sait aussi qu’elle a échoué dans sa volonté de s’affranchir de sa divinité. Manipulée par elle, sa mission est elle aussi pure qu’elle le pense? Ne risque t’elle pas d’entrainer comme en Asgard des catastrophes? Incapable de contrôler les évènements, la hiérarche file vers son destin.

Ce dernier volume qui clôt le cycle «du dit de Cythèle » est, peut être à l’exception du premier, le plus sombre de tous. Les héros y sont torturés et même s’ils ont conscience d’être manipulés comme des pantins, ne semblent pas pouvoir y changer grand chose. Le personnage le plus emblématique est celui d’Irgolène, âme particulièrement en peine. Il permet également de retrouver 2 personnages chers à Nicolas Cluzeau: Harmelinde et Deirdre.
Ce roman fait la part belle également aux intrigues politiques où l’individu s’efface devant l’éternelle raison.
Il clôt ainsi une saga non manichéenne qui met avant tout l’accent sur des personnages particulièrement sympathiques.

A noter: la fin est ouverte et l’auteur semble annoncer un nouveau cycle faisant suite «au dit de Cythèle »: «les chroniques illiatiques ».

Nestiveqnen Horizons Fantasy (2004)406 pages 9.99 € ISBN : 2 910899 96 9 Couverture : Luis Royo

Laisser un commentaire