Le triomphe de fondation de David Brin

Cycle de Fondation 8

Voici la suite du cycle «Fondation » d’Asimov. Ecrit par des passionnés de l’auteur et de son Œuvre, ce livre est réussi. Les éclairages proposés concernant la seconde fondation sont des plus intéressants…

Hari Seldon, initiateur de la psychohistoire, science permettant de prévoir l’avenir d’un groupe important de personnes grâce à des formules mathématiques, finit sa vie tranquillement sur Trantor oublié de tous (ou presque) en compagnie de son serviteur Kers Kantum.

Un robot, Dors Venabili, ex-femme d’Hari se rend auprès de Ludovic Trema, robot rebelle qui l’appelle pour sauver l’avenir de la Fondation ; la fondation n’est en fait qu’une création des robots visant à sauver la race humaine de la destruction.

La résurgence des mondes chaos, ces mondes qui échappent totalement aux règles de la psychohistoire, pousse Hari Seldon a fuir de Trantor en compagnie de Horis Antic, un bureaucrate travaillant aux départements des sols. Ce dernier a constaté une similitude entre des défauts du sol et l’émergence des mondes chaos. Grace à ses recherches il essaye de comprendre le fonctionnement de ces mondes à part, des mondes qui mettent en grand péril l’avenir de la Fondation. L’age avancé d’Hari ainsi que les complots omniprésents vont faire qu’il aura du mal à comprendre ce qui lui arrive.

Ne serait-il pas qu’un jouet, encore une fois, entre les mains de robots qui ont tout prévu pour le bien de l’humanité ?

Le pari était osé mais aussi risqué. Il ne s’agissait pas seulement de faire un livre sur la Seconde Fondation mais surtout de compléter une histoire déjà riche avec de multiples implications et imbrications (les robots sont omniprésents). Il fallait aussi conserver l’esprit d’Asimov tout en intégrant les indications que l’auteur a laissé au cours de sa trilogie. Pourtant David Brin s’en tire avec génie et l’esprit de Fondation est réellement respecté. Vous retrouverez bien ici un livre de la Fondation d’Asimov, un livre qu’il aurait d’ailleurs très bien pu écrire.


Pocket n°57 (2002)446 pages ISBN : 2-266-12316-5
Traduction : Dominique Hass
Titre Original : Foundation’s Triumph (1999)

Couverture : de W. Siudmak
Avis Ciné :
En savoir plus
Presse de la Cité 2000

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *