L’Empire des Chimères de Philippe Aurèle Leroux

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 8.0/10 (1 vote pris en compte)

Lauréat du prix Mille Saisons 2016, Philippe Aurèle Leroux reprend donc dans ce roman l’univers qui lui avait valu d’être choisi par les lecteurs.

Nous replongeons au temps de la Grande Rome pour suivre un trio de personnages dont les destins risquent de faire basculer tout un pays. Briana, fille d’un proconsul, s’interroge quand à la raison pour laquelle les étoiles semblent toutes se diriger vers le monde Caeli. Après avoir quelque peu forcée la main à son beau-frère, elle est autorisée à se rendre sur place avec une escorte sous les ordres de Décimus Valerius…

Mais le trajet ne se déroulera bien sûr pas comme prévu et la trouve se fait attaquer par des villageois qui ont pris l’habitude de se rebeller pour refuser que leurs enfants ne soient à nouveau enlevés

Tu ne les soignes pas ! accuse-t-elle en se lançant à la pousuite du médicus. Tu les transformes en monstres ! Mais qui es-tu donc, une incarnation de Zeus Lykaios ? demande-t-elle alors que l’optio, resté derrière la porte, la retient.

Et c’est là qu’entre en lice le troisième larron, Gurnt, un jeune homme mi-homme mi-lynx (par son père), qui permettra à la jeune femme et à Decimus de survivre;

Mais le Mont Caeli reste la destination car ils concentrent un certain nombre d’attention : que s’y passe-t-il réellement ?

Philippe Aurèle nous emmène dans cet étrange univers où les chimères existent et où l’histoire nous rappelle très fortement l’histoire de Rome mais avec quelques différences qui nous maintiennent en haleine du début à la fin. L’histoire mêle une forme de thriller, la découverte de ce que cache cette montagne étant le coeur de l’intrigue et… je ne dévoilerai pas le deuxième aspect.

Il est aussi beaucoup histoire d’hommes et de femmes, de leurs relations, des choses publiques (Res Publica). Il y a de l’amour et des larmes, de la tendresse et de la violence, des retournements de situation et une fin étonnante.

A noter que Philippe a placé une petite référence aux Nuls (la Cité de la Peur) qui trouve toute sa place dans le récit et que j’ai particulièrement appréciée :).

Le Grimoire (Mars 2017) – Mille Saisons – 316 pages – 21.00€ – 9791092700077

Couverture : Julien De Jaeger

Le culte de Mithra se propage dans les légions romaines des Alpes. Le vétéran Decimus Valerius n’a d’autre choix que de s’y initier et d’en apprendre les mystères, pour devenir un jour centurion. La nuit, Briana, fille cadette du proconsul de Rhétie observe d’étranges étoiles qui filent vers le Mons Cæli. À force de ténacité et de persuasion, elle parvient à obtenir l’autorisation de s’y rendre sous l’escorte de Decimus. Les ordres donnés à ce dernier sont clairs : la jeune femme ne doit jamais atteindre son objectif.
Gurnt est rejeté par les jeunes guerriers du village qui n’acceptent pas son étrange apparence féline. Il lutte contre une violence sourde qui lui ronge le cœur, fait bouillir son sang, enchaîne son âme et obscurcit son avenir…
Alors que le Mons Cæli paraît être le point d’orgue de toutes les ambitions, et de tous les secrets, se pourrait-il qu’il en soit aussi l’origine ?

L'Empire des Chimères de Philippe Aurèle Leroux, 8.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *