Les cathédrales du vide d’Henri Loevenbruck

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 7.0/10 (1 vote pris en compte)

9782290024669FS9782081221680FSCharles Lynch fuit… et il va découvrir que le lieu où il était prisonnier se trouvait sous une église perdu en plein milieu de la forêt amazonienne. Mais sa fuite sera vaine, il succombera rapidement à un poison..

En France, Ari Mackenzie, agent des Renseignements Généraux en arrêt maladie se retrouve malgré lui au coeur de cette enquête, conséquence et suite directe d’une de ses enquêtes, classée secret défense, dans domaine des sectes.

Alors, si tu le veux bien, avant qu’il ne soit trop tard, laisse moi te conter mon histoire, telle qu’elle s’est réellement passée. Et s’il n’y est pas vraiment question de transmutation des métaux ou de mystérieux maître juif, ait confiance, elle n’en est pas moins extraordinaire.

Les Cathédrales du Vide est clairement un thriller, avec une légère touche de Science-Fiction que je ne vous dévoilerai pas, car il s’agit finalement d’un élément secondaire. L’enquête que mène Ari va nous plonger dans l’histoire d’une organisation qui poursuit des buts bien moins avouables que ce que laisse penser ses statuts.

Le rythme de l’action est soutenu et, même s’il s’agit d’une histoire qui reprend un personnage déjà existant (Le Rasoir d’Ockham), la lecture de celui-ci n’est pas nécessaire. Peut-être cela permettrait il de mieux comprendre les causes de son mal être mais c’est finalement secondaire la aussi.

J’ai bien aimé l’incorporation d’éléments associés à Nicolas Flamel, apportant une touche d’ésotérisme à ce récit qui est rondement mené.

Un roman qui vous entraînera dans une enquête haletante, au travers du monde avec des personnages attachants.

Flammarion (Octobre 2009) – Thriller – 411 pages – 20,20€ – 9782081221680

Sous couvert de protection de l’environnement, une organisation internationale met la main sur plusieurs régions du globe. Leur motif réel ? Un secret enfoui dans le coeur de la terre depuis la nuit des temps. Alerté par une série de disparitions étranges, Ari Mackenzie, pourtant retiré des Renseignements généraux, décide de mener l’enquête. Se pourrait-il qu’il y ait un lien entre les recherches clandestines de cette multinationale et les découvertes de l’alchimiste Nicolas Flamel ? Malgré lui, le commandant Mackenzie est à nouveau confronté à une affaire singulière. La plus dangereuse de sa carrière, sans doute. La dernière, peut-être.

J’ai Lu (Octobre 2010) – 475 pages – 8,10€ – 9782290024669

Une mystérieuse organisation internationale protectrice de l’environnement s’empare de plusieurs régions du globe, à la recherche d’un secret millénaire, qui pourrait menacer l’ordre géopolitique de la planète. Ari Mackenzie, ancien des renseignements généraux, alerté par une série d’inexplicables disparitions, décide de mener l’enquête. Existerait-il un lien entre les étranges recherches de cette organisation et les occultes découvertes de Nicolas Flamel, célèbre alchimiste du Moyen Age ? Le commandant Mackenzie va devoir se mesurer aux ténèbres. Une enquête dangereuse, la dernière peut-être..

 

Les cathédrales du vide d'Henri Loevenbruck, 7.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *