Les Domes de feu de David Eddings

Les Périls 1

Pas de répit pour Emouchet le chevalier pandion, prince consort de la reine Ehlana d’Elénie. Les menaces sur le monde à peine repoussées que de nouveaux troubles surgissent, d’abord au Lamorkand puis sur tout le continent. Des héros du passé semblent renaître et inciter les nobles et les paysans à la révolte contre les états.
La reine Ehlana en «visite » à Chrsellos, ville où réside la hiérarchie de l’église, va rencontrer l’ambassadeur de Tamoulie et apprendre que là bas aussi des choses étranges ont lieu. La décision est prise, tout le monde va se rendre en Darésie, l’autre partie de continent, pour se rendre compte directement de se qui s’y passe.

Voilà donc la reine, sa fille Danae, le patriarche Emban, représentant de l’église, Oscagne l’ambassadeur de Tamoulie en route vers la Tamoulie, escortés par un petit contingent de chevaliers de l’église, menés par Emouchet et ses compagnons d’aventures. Un long voyage qui sera agité mais qui leur permettra peut être de découvrir la vérité.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas remis le nez dans un livre d’Eddings (après la Belgariade, la Mallorée et la trilogie des joyaux) mais j’ai été déçu par ce premier tome d’une nouvelle trilogie.
Je formulerai 2 reproches principaux à cette histoire : l’abondance de personnages aux rôles «importants ». On est littéralement submergé par tous ces noms et ces personnalités. Du coup, difficile de développer plus profondément un personnage plutôt qu’un autre.
De plus, ils sont tous les meilleurs dans leur domaine : le meilleur voleur, le chevalier le plus fort, l’expert en machines de siège … et de là vient mon 2éme reproche : c’est trop facile. Evidement quand on retrouve dans la même équipe, le meilleur voleur, le plus grand magicien et même une déesse, difficile de trembler pour cette équipée. On a plus peur pour leur ennemis qui essaient pathétiquement de les arrêter avant de se faire broyer.
Ce n’est que le premier tome que je lis, attendons la suite pour confirmer ou infirmer cet avis.


Pocket n°5628 (1996)0 pages 7.00 € ISBN : 2-266-06925-X
Traduction : Dominique Haas
Titre Original : Domes of fire (1992)

Couverture : de W. Siudmak
Avis Ciné :
En savoir plus
Réédition 0000

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *