Les dystopies du numérique de Marc Atallah et Frédéric Jaccaud

L’Utopie et la Dystopie sont des thématiques qui sont de plus en plus présentes dans les différents médias autant littéraires que cinématographiques.

Mais finalement, que sont et que représentent ces deux variations d’un monde qui n’existe pas, notamment dans le cadre du développement du numérique ?

Ces autours de ce sujet que porte les deux essais (l’un de Marc Atallah, l’autre de Frédéric Jaccaud) et qui vous permettra d’en apprendre plus.

Si les sujets sont éminemment intéressants et, que l’on voit sans nul doute la très grande connaissance des essayistes dans leur domaine, je dois avouer que j’ai trouvé l’ensemble destiné à un public de grand connaisseur, tant le niveau de l’essai est élevé.

Ces essais vous permettront de mieux comprendre comment utopie et dystopie sont les deux facettes d’une même réalité, orienté suivant le point de vue du narrateur, et vous pourrez découvrir par la même occasion de nombreux titres, cross media par ailleurs, qui de mon côté à allonger dramatiquement ma pile à lire…

A noter que le livre en lui-même est de très bonne facture avec des illustrations en couleurs des oeuvres utopiques / dystopiques cités tout au long du récit.

Des essais intéressants donc, à garder pour un public de fin connaisseurs voulant théoriser un peu autour des genres et cherchant de nouvelles références.

ActuSF (2019) – 96 pages – 7,30€ – 9782376862246

Les dystopies du numérique est un recueil de deux essais inédits, qui visent à montrer comment les récits de science-fiction problématisent les impacts de la révolution numérique sur notre condition humaine. Du cyberpunk des années 1980 aux romans de l’extrême contemporain, la science-fiction s’est passablement focalisée sur le parcours d’individus atomisés dans un monde devenu rhizomatique. Ces récits, dont le point commun est de superposer deux mondes – un réel et un virtuel –, se caractérisent en effet par la création de métaphores originales, dont une des propriétés est d’évoquer les transformations vécues par l’être humain dans le monde actuel. Alors que le numérique fait naître quantité d’utopies, la science-fiction, elle, refuse la foi aveugle des discours chimériques pour inspecter, esthétiquement, l’aliénation qui y est dissimulée : voilà ce que sont les dystopies du numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *