Les Enfants de l’Araignée de Mario Tamura

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 6.0/10 (1 vote pris en compte)

Kenji, Sorao et Mita sont comme tous les adolescents et aiment bien braver le danger et dans ce futur post-apocalyptique, ce n’est pas forcément une bonne chose !

Alors qu’ils partent une nouvelle fois avec du retard pour leurs cours, ils croisent la route de Techno, leur souffre douleur habituel. C’est la perte de temps à ennuyer le jeune techno qui entraînera leur retard.

Mais dans ce monde passé sous une junte militaire, il n’est pas bon se rebeller… d’autant moins que ces villes administrées par la force recèlent bien des secrets qu’il ne fait pas forcément bon de révéler.

Ce manga se révèle très dur et réservé à un public averti (pas uniquement du fait des quelques scènes de sexe clairement explicite) mais aussi par rapport à la dureté du monde qui nous est présenté et la violence qu’il recèle.

Si l’histoire est intéressante, j’ai trouvé que le démarrage était bien trop long et que la mise dans le contexte aurait mérité d’être traité bien plus tôt : sans le quatrième de couverture qui nous donnait quelques éléments de compréhension, je ne suis pas sûr que j’aurai été jusqu’au bout tant l’histoire m’a paru dans un premier temps incompréhensible !

Les histoires de traîtrise, plus ou moins avérées, permettent de dynamiser l’intrigue et de nous faire nous interroger à chaque moment sur les raisons qui animent chacun des personnages.

Un manga qui semblait attendu par les fans, mais qui ne me laissera pas forcément un souvenir impérissable.

 

Casterman (Octobre 2017) – pages – 27€ – 9782203121867

Dans un futur post-apocalyptique, l’humanité a trouvé refuge dans des villes administrées comme des prisons par une junte militaire. Les enfants de l’Araignée rêvent d’un avenir meilleur. Ils vont provoquer la rébellion qui fera apparaître au grand jour l’horreur innommable à laquelle ils sont tous promis.

Les Enfants de l'Araignée de Mario Tamura, 6.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *