Les liens du sang de Holly Black & Ted Naifeh

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Le Cercle, tome 1

Côté comics, j’aime commencer mes chroniques par un petit mot sur les illustrations, point important vous en conviendrez : ici, les dessins sont de Ted Naifeh et j’avoue ne pas avoir été conquise par son tracé, je l’ai trouvé grossier en ce qui concerne les humains ; il est vrai qu’il rend un peu mieux pour les créatures fantastiques. Autre point décevant, le comics est en noir et blanc.

Après ce premier aperçu décevant, heureusement, l’histoire a rattrapé le tout. Rue Silver, seize ans (même si elle en parait plus), n’a pas une vie très facile entre sa mère qui a disparu et son père qui se laisse aller et se désintéresse totalement d’elle. D’ailleurs, il vient d’être arrêté par la police, accusé du meurtre d’une de ses élèves… Convaincue malgré tout de l’innocence de son père, Rue décide de prendre les choses en main et de mener sa propre enquête, soutenue par ses amis. Celle-ci est plutôt bien menée mais j’ai trouvé que la narration était souvent trop rapide ; il est vrai que le rythme d’un comics ne peut pas être le même qu’un roman mais bon, quelques petites explications en plus n’auraient pas été de refus parfois. Rassurez-vous, la fin éclaire parfaitement le tout.

Où est la fantasy dans tout ça ? vous allez me dire. Eh bien voilà, depuis la disparition inexpliquée de sa mère, Rue voit des créatures féériques et elfiques dans la rue, là où ses amis ne voient que des humains. Ses recherches vont d’ailleurs la mener vers ses propres origines, difficiles à accepter. Quelques flash-backs lui permettront de se rendre compte des évènements de son enfance qui auraient pu lui mettre la puce à l’oreille. Dès ce premier tome, on découvre que les fées et autres créatures qui cohabitent avec les humains ne sont pas franchement sympathiques. Une représentation qui me plaît toujours beaucoup dans les titres de ce genre et qui réserve de mauvaises surprises pour la suite de la série.

Pour conclure, ce premier tome du « Cercle » est une excellente découverte ; même si je ne suis pas fan du dessin, l’intrigue me plaît vraiment beaucoup et j’ai hâte de découvrir la suite pour plonger un peu plus dans l’univers de Rue.

«  Rue Silver, seize ans, croit devenir folle. Depuis que sa mère a disparu, elle est témoin d’étranges phénomènes. Partout où elle pose les yeux, elle peut distinguer des fées sans leur déguisement.
Et ces créatures ne sont pas les êtres bienveillants et diaphanes des contes. La réalité est bien plus sombre.
Pour retrouver sa mère, Rue va devoir fouiller les recoins de sa propre identité et parcourir le dangereux sentier de sa destinée.

Les humains et les fées ont toujours été de bons voisins.
Mais bientôt tout cela va changer… »

Milady Graphics (mai 2011) – 117 pages – 13€50 – ISBN : 9782811205294

Traduction : Edmond Tourriol

Couverture : Ted Naifeh

Titre VO : The Good Neighbors, book , : Kin (2008)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *