Les Nuits v

Féerie pour les Ténèbres 2

Ce deuxième volet de Féerie pour les Ténèbres, nous replonge dans l’univers de Jérôme Noirez, un univers où nous pouvons retrouver le Monde d’En Haut et le Monde d’En Bas, un monde où la Technole continue à s’étendre avec ces routes aux destinations inconnues, ces bâtiments qui poussent comme des champignons et ces panneaux de signalisation. Un monde enfin où la folie gagne de plus en plus d’habitants au point d’inquiéter au plus haut point les responsables du royaume qui décide d’envoyer une bien étrange équipe chercher des réponses aux interrogations légitimes du peuple.
Ce qu’ils vont découvrir dépasse l’entendement et on est loin de trouver positif au final l’ingérence de la Technole sur ce monde “parallèle”.
L’écrit est noir, nous entraînant sans vergogne dans ce qu’il y a de plus sombre de l’humanité, violence gratuite, rancŒur, j’en passe et pas des meilleures.
Le texte est riche en humour – dit rabelaisien au dire du quatrième de couverture – mais qui nous fait rire jaune, ce fameux rire qui nous fait réfléchir sur les travers de notre quotidien.
La Technole n’est que le relent d’un monde que nous connaissons que trop bien, le nôtre.
Le style peut paraître difficile à lire dans un premier temps : multitude des personnages, folie omniprésente, mais il suffit d’un petit peu de concentration pour savourer toutes les subtilités de l’écrit de L’auteur.
Les personnages oscillent tous entre réalités et folies, victimes d’un monde qui les dépasse et auquel ils ont du mal à donner un sens.
D’ailleurs les difficultés que j’ai eu au début lors de la lecture ne sont que de mon unique fait puisque j’ai la malchance d’être passé à côté du premier volet…
J’ai découvert un auteur de talent ce qui va me pousser à lire le premier volume et bien sur la suite.

Au fond du palais, Estrec vertige et dérive toujours plus loin, dans une tentative toujours plus acharnée à découvrir la vérité. La vérité ? Celle que professent les prêtres de Sainterel et les féeurs d’Ando ? Celle que maître Ilhau s’efforce de faire pénétrer dans les esprits récalcitrants de Grenotte et Gourgou ? Celle que Jobelot tentait de saisir dans ses chansons ? pour faire face à ces questions, des alliances, autrefois contre nature, se nouent. Chacun part en quête d’une réponse, une réponse à la saveur vénéneuse.
Nestiveqnen Fantasy (Septembre 2005)347 pages 9.99 € ISBN : 2-915-65317-8 Couverture : d’Eikasia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *