Les Orphelins du Royaume de Leigh Bardugo

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

grishaGrisha, tome 1

Grisha est un roman écrit à la première personne du singulier, sauf le prologue et l’épilogue. Mais dès le prologue, j’avais déjà craqué pour les héros de ce roman et, surtout, pour l’héroïne.
L’univers est intéressant à découvrir, pas forcément original, j’avoue que j’ai eu une grosse impression de déjà vu par rapport à une réédition récente de Castelmore dans le thème et la construction, mais bon… je ne m’étalerai pas là-dessus.
Les rebondissements sont nombreux, je ne me suis jamais ennuyée dans cette lecture et quelques retournements de situation sont bienvenus et perturbants en fin de roman.

 

Mal et Alina sont des orphelins aux origines inconnues, qui ont grandi comme n’importe lequel des rejetons du pays à l’orphelinat de monsieur Keramzin.
Dans leur monde, il y a les grisha, élite de la société, qui maîtrisent la magie, ou plutôt la Petite Science. On a appris, à Mal et Alina, à les craindre…
D’autre part, comme tout citoyen du royaume, les orphelins sont engagés dans l’armée et, alors qu’ils sont attaqués, Alina se découvre d’immenses pouvoirs et se voit embarquée dans une tout autre aventure sans Mal à ses côtés…
Alina est kidnappée puis propulsée dans une école pour apprendre à gérer ses pouvoirs. Elle rencontre des difficultés bien sûr mais aussi quelques personnes attentionnées… à moins qu’il ne faille jamais se fier aux apparences.

 

J’ai apprécié cette lecture même si l’impression de déjà lu ne m’a pas quittée ; je pense que les habitués de Castelmore auront reconnu la ressemblance.
Ce qui m’a plu le plus dans ce roman est son héroïne. Elle est très attachante et maligne.

  Pour conclure, « Les Orphelins du Royaume« , premier tome de Grisha par Leigh Bardugo, est une bonne entrée en matière. Un tome qui ne perd pas de temps, avec de nombreux rebondissements. J’ai particulièrement apprécié son héroïne et je suis curieuse de connaître la suite de ses aventures.

 

Castelmore (mars 2013) – 314 pages – 17€20 – ISBN : 9782362310911

 » Orpheline, Alina ne peut compter que sur elle-même. Quand l’armée la recrute pour une expédition dans la Nappe d’ombre, un brouillard maléfique qui déchire le royaume, la jeune fille s’attend à y laisser sa peau… Les rares survivants des précédents raids racontent que des monstres s’y repaissent de chair humaine ! Seul Grisha, puissants magiciens, sont à même de lutter contre cette malédiction. Et si cette épreuve révélait aux yeux de tous la véritable nature d’Alina ? »

Traduction : Nenad Savic

Couverture : Noëmie Chevalier

Titre VO : Shadow and Bone (2012)

1 commentaire sur “Les Orphelins du Royaume de Leigh Bardugo”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *