Les rives du monde de Nadia Coste

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 8.5/10 (2 votes pris en compte)

Fedeylins, tome 1

J’ai de suite été charmée par l’écriture de Nadia Coste, son roman est rafraîchissant et sa plume est pleine de délicatesse, de sensibilité et de poésie. Tout un univers prend forme sous nos yeux, avec son propre vocabulaire et ses propres règles ; de quoi s’évader totalement puisque même s’ils semblent humanoïdes, les Fedeylins sont bien loin d’être des humains. J’ai vraiment apprécié ce voyage au rythme de la nature. A noter que l’édition est très soignée et je trouve l’illustration de couverture de David Revoy parfaitement choisie.

Le personnage principal de ce roman est Cahyl. Tout commence par sa naissance, ce qui le rend vite très attachant et c’est un plaisir de suivre ses aventures. D’autant plus que Cahyl n’est pas comme les autres et va rapidement en prendre conscience.

Un univers absolument merveilleux, donc, et totalement dépaysant où ces petits êtres naissent dans des bulles délicatement posées sur des nénuphars et dont le destin est tout tracé… sauf pour le jeune Cahyl qui ne porte pas de marque. A partir de là, beaucoup de réflexions très intéressantes et intelligentes sont abordées : la différence, l’appartenance à un groupe, la remise en cause des préceptes, l’avenir, le destin… L’histoire de Cahyl est aussi l’histoire d’une amitié impossible qu’il va s’évertuer à entretenir contre vents et marée. Beaucoup d’intrigues entourent  Cahyl, elles sont très bien menées tout au long du roman, je ne me suis pas ennuyée une seule ‘secombre’ et n’attendait qu’une chose, chaque soir, me replonger dans cette aventure.

Pour conclure, « Les rives du monde » de Nadia Coste est un très bon premier tome, j’ai adoré l’univers des Fedeylins et me suis beaucoup attachée au jeune Cahyl. Je suis vraiment très curieuse de découvrir ce que sa vie lui réserve… ou ce qu’il réserve à sa vie ! ^^

A noter que c’est une quadrilogie et le deuxième tome est d’ores et déjà prévu pour octobre 2011 (site officiel).

Gründ (mars 2011) – 416 pages – 18€ – ISBN : 9782700029246

Couverture : David Revoy

«  Comme tous les fedeylins, petits êtres ailés vivant au bord d’une mare qui constitue leur monde, Cahyl éclot sur un nénuphar. Comme tous les fedeylins, il doit braver la noyade et de dangereux poissons avant d’atteindre le rivage. Comme tous les survivants de cette première épreuve, Cahyl se présente devant les Pères Fondateurs, avide de connaître la caste choisie pour lui et l’avenir tout tracé qui l’attend.
Mais Cahyl est différent : il lui manque la marque qui le lierait à son destin. Son existence même fait trembler les bases de sa société et cela, tout le monde n’est pas prêt à l’accepter. »

Les rives du monde de Nadia Coste, 8.5 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *