Les Songes-Creux de Arnaud Prieur

Quand Thomas Némiste se retrouve à Pontavec pour l’enterrement de son oncle, après un grand temps d’absence, il regrette amèrement de ne pas avoir rendu visite plus souvent à la seule famille qui lui restait.
D’autant plus qu’à cette sépulture, il ne pourra pas discuter avec sa tante accompagnée par un homme albinos.
Rongé par le remord, il se rendra à la demeure de sa tante pour la trouver pendu.
Bizarrement, une enquête “non officielle” se déroule car il semble que sa tante soit morte depuis 15 jours et du fait de l’héritage, il est le principal suspect.

Comment aborder sereinement une chronique sur les Songes-Creux, en sachant que l’état dans lequel nous laisse l’auteur est tout sauf serein ?
L’histoire prend racine plus dans le policier dans son lancement et le côté surnaturel met du temps à percer.
Oh bien sur, Arnaud Prieur commence à nous préparer mais il est rapidement clair pour le lecteur que j’ai été que – mis à part le fait que ce soit édité en fantastique – rien ne prouve l’intervention de puissances supérieurs.
Néanmoins, le surnaturel va bientôt prendre le dessus et lecture va se faire plus angoissante : va-t-il enfin comprendre le fin mot de l’histoire ?
Il manque quand même des informations sur l’origine de l’expérience de l’oncle et sur la raison pour laquelle il n’a pas reculé et c’est unqiuement ce fait qui peut entraîner un sentiment de légère déception à la fermeture, on aurait voulu en savoir plus…
Je ne parlerais pas de la fin, si ce n’est pour dire que j’ai apprécié que l’auteur aille jusqu’au bout 🙂

Quand Thomas Némiste se retrouve à Pontavec pour l’enterrement de son oncle, après un grand temps d’absence, il regrette amèrement de ne pas avoir rendu visite plus souvent à la seule famille qui lui restait.
D’autant plus qu’à cette sépulture, il ne pourra pas discuter avec sa tante accompagnée par un homme albinos.
Rongé par le remord, il se rendra à la demeure de sa tante pour la trouver pendu.
Bizarrement, une enquête “non officielle” se déroule car il semble que sa tante soit morte depuis 15 jours et du fait de l’héritage, il est le principal suspect.

L’écrivain Thomas Némiste revient à Pontavec pour assister à l’enterrement de son oncle. Lors de la cérémonie, il aperçoit sa tante en compagnie d’un étrange inconnu. Un peu plus tard, il découvre le cadavre de celle-ci dans le manoir familial… La gendarmerie mène l’enquête. Mais il semble qu’une conspiration règne sur le village, où personne ne veut expliquer la cause de ces décès inattendus. Bientôt, un mystérieux appel téléphonique fera basculer la vie du jeune homme…
Aidé par le père Daunar, il va tenter de retracer les derniers mois de la vie de son aïeul et comprend que ce dernier était devenu prisonnier d’une terrible maladie, dont lui-même commence à ressentir les premiers symptômes… Car les Songes-Creux, affreuses créatures venues des ténèbres, l’attendent avec impatience.

Nuit d’Avril (Mars 2006)214 pages 15.90 € ISBN : 2-350-72021-7 Couverture : Michelle Blessemaille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *