L’Héritier de Clamoria de Benedict Taffin

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.5/10 (4 votes pris en compte)

clamoriaAkatz Ielena, hybride, doit se charger pour le compte de l’Agence de retrouver le Prince de Clamoria. Ce dernier a été semble-t-il enlevé alors même qu’il allait subir un traitement pour pouvoir le transformer en femme et lui permettre d’accéder au trône.

L’enquête se déroulera sur une planète où les défenseurs du droit des hommes sont très présents. Aidée par Isidore et par une I.A. (Polaris), la jeune femme aura fort à faire.

Tu vois, les hommes ne seront jamais l’égal des femmes… parce qu’ils ne comprendront jamais le sens du mot “Compassion”

Il est assez amusant de voir que tous les rôles sont inversées puisque dans cette aventure, le matriarchat est omniprésent et ceux qui réclament plus de droits sont par conséquent les hommes.

Dans ce monde féminisé, il n’y a pour autant pas moins de complots et les femmes montrent ici toutes leurs capacités de violence, quand cela s’avère nécessaire. Dans le Prince de Clamoria, nous pourrons aussi voir la jeune femme taquiné son jeune compagnon de voyage et nous découvrirons aussi une I.A. jalouse.

Car les I.A. sont clairement dotées de conscience et le ménage à 3 est détonnant. C’est d’ailleurs probablement cet aspect qui rend le récit aussi intéressant.

A noter que cette éditions comprend aussi deux nouvelles, la première nous permettant notamment de découvrir la première rencontre entre la capitaine Akatz et Isidore.

Si vous souhaitez acheter le roman, vous pouvez le faire directement ici.

Editions du 38 (Juin 2016) – Collection du Fou – 182 pages – 9782374531434
Version papier : 15,00€
Version électronique : 5.99€

L’intrépide capitaine Akatz Ielena est appelée sur la planète Clamoria. La reine se meurt et le prince héritier a disparu. Dans ce royaume matriarcal, monter sur le trône exige d’être une femme. Le prince doit changer de sexe. Mais la colère gronde chez les hommes, ces citoyens de seconde classe. Ont-ils enlevé le prince pour le soustraire à son terrible destin ? C’est ce qu’Akatz est chargée de découvrir.

Dans cette première enquête intersidérale grand format, nous retrouvons la capitaine Akatz, agent mi-humaine mi-féline, que nous avions déjà rencontrée dans les Collectifs du Fou. Fidèle à elle-même, Akatz martyrise avec bonheur son jeune compagnon, le doux Isidore Laime, et peut toujours compter sur sa fidèle IA, Polaris, aussi efficace que jalouse. Un roman SF qui joue avec les codes d’un genre longtemps réservé aux héros masculins pour mieux les renverser.

L'Héritier de Clamoria de Benedict Taffin, 9.5 out of 10 based on 4 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *