L’Homme de Jerusalem de David Gemmell

Les Pierres de sang 1

Avez-vous déjà lu Solomon Kane d’Howard ? Non ?. Moi cela fait longtemps, mais en lisant L’homme de Jérusalem, c’est cette image qui m’est revenu. Le héro des «Pierres de sang », premiers volume de cette trilogie est seul. Seul contre le mal. Seul dans son cŒur, mais c’est ce qui fait sa force. Ca, et son habileté à jouer du revolver, mais surtout son rêve : Trouver la seconde Jérusalem. Alors sur son chemin, il «apporte » la parole de la Bible, avec des citations mais surtout comme son bras armé. Et les brigands ont appris à le craindre, tout comme ceux qu’il a aidé.

On retrouve comme dans Légende, Druss la légende, ou la trilogie du Lion de Macédoine un héro sans attache, puissant moralement, mais sans remords, (enfin presque) pour ses actes. Une sorte d’archétype de ce que j’ai lu de David Gemmell pour l’instant. Avec même une passe montagneuse tenue par l’équipe habituelle peu contre plein, l’engagement de gens simple pour en faire des guerriers, tous des faits que l’on retrouve dans ses autres cycles.
Mais passé ce détail, l’aventure est passionnante, plusieurs personnages, toujours bien décrits, ayant un vrai contenu parsèment le voyage de l’homme sans peur.
Le mélange d’ambiance far West, western, avec une histoire post guerre nucléaire, l’apparition de pouvoir psy, de nouvelle race par mutation, et d’ histoires d’amour bien sur, donne un cachet non sans intérêt au récit.

Maintenant que ce nouveau monde est posé dans ce volume, j’attends de voir, avec impatience, le développement du récit.

Bragelonne (2002)291 pages 9.99 € ISBN : 2-914-37016-4 (0)
Couverture : Didier Graffet
0000

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *