L’Homme Erik

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 10.0/10 (1 vote pris en compte)

Allan : Bonjour Erik, nous nous étions web-rencontrés en 2005 pour la sortie des Maîtres des Brisants et depuis, nous avons suivi tes parutions sans prendre de tes nouvelles. Alors : quoi de neuf ?
Erik : Beaucoup de neuf ! Une trilogie fantastique, Phaenomen, qui a cartonné. Et puis Des pas dans la neige, un récit de voyage dans la belle collection Scripto de Gallimard, qui m’a valu moult honneurs dans la presse. Enfin, une nouvelle série-saga, A comme Association, qui démarre le 14 octobre !

Allan : Justement, à propos de la sortie prochaine des deux premiers volumes de « A comme Association »… Peux-tu nous expliquer la genèse du projet ?
Erik : Pour faire court, c’est un projet que nous avons conçu et imaginé à deux : Pierre Bottero et moi. La concrétisation d’une envie tenace, celle d’écrire ensemble, de mêler nos imaginations (et non pas nos imaginaires : la série, qui sera déclinée en huit volumes, est totalement indépendante de nos univers respectifs). A comme Association, c’est la bonne idée (celle qui nous a fait vibrer), au bon moment (celui d’une convergence de nos agendas d’auteurs !).

Allan : Comme nous l’avons malheureusement appris il y a maintenant plus d’un an, Pierre Bottero nous a quitté… Cela a dû remettre en cause le travail que vous aviez décidé de faire ensemble.
Erik : Bien sûr… Pierre et moi avons eu le temps d’écrire quatre tomes d’une saga qui devait en compter treize ! Techniquement, nous n’écrivions pas à quatre mains ; chacun possédait un personnage (ou était possédé par lui !) qui intervenait un livre sur deux. J’ai décidé, après une longue hésitation, de continuer et de terminer l’histoire, notre histoire, en ramenant la série à huit volumes. Permettant aux lecteurs d’accéder, sans artifice ni frustration, aux deux derniers textes écrits par Pierre.

Allan : La décision de poursuivre malgré tout n’a pas du être facile à prendre, as-tu été soutenu ?
Erik : Effectivement. Le projet n’avait de sens que parce qu’il nous permettait d’écrire ensemble, et donc de partager de nombreux moments prvilégiés… J’ai heureusement pu compter sur l’indéfectible soutien de Caroline et d’Hedwige, respectivement directrices de Rageot et de Gallimard (le projet s’inscrivant dans une logique – associative ! – de co-édition), ainsi que sur la confiance de Claudine, l’épouse de Pierre. Sans elles, je n’aurais jamais pu prendre la décision de poursuivre l’aventure et de la mener à son terme.

Allan : « A comme Association » est donc une série prévue en huit volumes, quatre étant axés sur le personnage d’Ombe (personnage de Pierre) et quatre sur Jasper (ton personnage) : Pierre a eu le temps de rédiger les deux premiers…. Cela ne va pas être trop dur de reprendre la suite sans appliquer ta « vision » au personnage ?
Erik : Je ne vais pas reprendre directement le personnage de Pierre (je n’en ai ni l’envie ni le talent). Ombe, à partir du cinquième tome, vivra à travers le regard de Jasper.

Allan : Les deux premiers volumes vont paraître dans les jours à venir, chacun d’eux va nous présenter les personnages : ils sont quand même socialement bien atypique, non ?
Erik : Non. Ils sont même socialement plutôt représentatifs de leur époque, je trouve ! Un adolescent tourmenté, délaissé par ses parents ; une jeune femme blessée, abandonnée à elle-même… C’est leur personnalité (et leur histoire !) qui fait d’eux des personnages sortant de l’ordinaire.

Allan : J’ai trouvé que le personnage d’Ombe était moins « franc » que celui de Jasper… Alors que l’on a l’impression de rapidement tout connaître de Jasper et de sa personnalité, de lourds secrets semblent peser sur la jeune femme…
Erik : C’est évidemment volontaire ! En fait, tous les deux cachent des secrets dont ils sont plus (dans le cas d’Ombe) ou moins (dans celui de Jasper) conscients. Secrets que le lecteur va découvrir en même temps qu’eux, au fur et à mesure.

Allan : Là où je trouve que vous avez fait un travail remarquable, c’est quand vous faites s’entrecroiser les histoires… Vous ne vous contentez pas de faire se rencontrer « hors-action » les personnages : les échanges se déroulent dans les deux livres simultanément. C’est un exercice qui sera reproduit sur les prochains ?
Erik : Dans les deux prochains seulement, hélas. C’est un principe qui nous amusait beaucoup ! Cet entrecroisement devait s’accroître au fil de la saga pour culminer dans le dernier tome, qui aurait été écrit intégralement à quatre mains…

Allan : Un autre point mérite d’être souligné : il s’agit du travail des éditeurs, puisque tes livres paraissent chez Gallimard Jeunesse tandis que ceux de Pierre paraissaient chez Rageot : les éditeurs ont aussi porté de leur côté ce projet. Dans les faits (puisque je n’ai reçu que les épreuves pour l’instant), comment vont se passer les parutions : un titre chez l’un, le second chez l’autre, ou tous les livres porteront le nom des deux éditeurs ?
Erik : Le projet de A comme Association porte son esprit dans son titre. Dès le départ, il était entendu qu’il s’agissait de l’association de deux auteurs et de deux éditeurs. Les deux livres de Pierre et les six miens seront tous co-édités par Gallimard Jeunesse et Rageot Editeur. Je trouve ça unique et formidable.

Allan : En dehors de cette série (qui représente un très beau challenge), as-tu d’autres projets en cours ?
Erik : Pour l’instant, je n’y pense pas. Je dois me concentrer sur les tomes qu’il me reste à écrire. Ce n’est pas facile. L’ombre de Pierre, toute bienveillante soit-elle, me pousse souvent à la mélancolie…

Allan : Je te remercie du temps que tu nous a accordé et te laisse le mot de la fin.
Erik : Alors ce sera : bienvenue ! Car une association… associe ! Auteurs et éditeurs, mais également lecteurs, blogueurs, journalistes, bref tous ceux qui auront du plaisir à découvrir et à suivre les  aventures d’Ombe et de Jasper. A eux, à vous, bienvenue dans notre Association ! 😉

L'Homme Erik, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *