Liens du sang (Les) de P.N. Elrod

Dossiers Vampire 2

Jack Fleming, nouvellement vampirisé, aide son ami détective Charles Escott dans une affaire de vol de timbre et alors que tout se passait pour le mieux, la voleuse / vendeuse se rend compte que les billets ont été marqués, ce qui n’était absolument pas prévu. Escott a failli perdre la vie ce qui le met dans une rage noire.
Jack, quand à lui, se retrouve avec à ses trousses deux tueurs de vampires qui bien entendu, sont au courant de sa condition.
Rajouté à cela la sŒur de Maureen qui ressurgit pour essayer d’avoir des nouvelles de sa sŒur et vous obtiendrez un sacré Mic-Mac.

Ceci est la deuxième volume des aventures du nouveau vampire et ex-journaliste Jack Fleming, le seul vampire – si je ne me trompe pas – à préférer le sang de porc au sang humain. Je trouve le personnage particulièrement intéressant dans la mesure où il ne colle absolument pas à l’image qu’on se fait du vampire, tant au niveau de son alimentation, que de son attitude ou encore de sa non-crainte des habituels gri-gri anti-vampires.
Au niveau de l’histoire même, l’entrecroisement de plusieurs trame (Les enquêtes d’Escott, la recherche de Maureen, la survenue de sa sŒur, et le pseudo-club Van Helsing) rend l’action très dense (l’ensemble faisant un peu plus de 200 pages).
Si vous rajoutez à cela un style efficace, vous comprendrez que c’est un bon moyen de passer un bon moment.

Jack Fleming et son compère, Charles Escott, ne désespèrent pas de retrouver Maureen, la belle qui a transformé Jack en vampire cinq ans plus tôt, même s’ils en sont réduits à passer des annonces dans la presse. Mais c’est aussi une arme à double tranchant qui met Jack à la merci de n’importe quel détraqué assez malin pour lire entre les lignes. Des dingues comme James Braxton, par exemple, ce libraire new-yorkais qui se prend pour un chasseur de vampires. Ou Gaylen Dumont, cette charmante petite vieille qui se prétend la sŒur de Maureen mais dont les motivations à la retrouver sont rien moins que douteuses… Pas de doute, dans le Chicago de la prohibition, les liens du sang ont une couleur bien particulière.
J’ai Lu (Avril 2006)282 pages 5.80 € ISBN : 2-290-35099-0
Traduction : Benoït Domis
Titre Original : Bloodlist (1990)

Couverture : Richard Guérineau
En savoir plus

Laisser un commentaire