Livre dont vous êtes la victime (le) de Arthur Ténor

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.5/10 (4 votes pris en compte)

Alex surprend une conversation étrange entre deux de ses camarades de classe au sujet de l’aventure qui serait arrivée à Nicolas : il se serait rendu dans une librairie spécialisée dans la littérature d’horreur – à l’ambiance angoissante – et aurait même volé un livre !
Alex pour le coup est surpris et décide de se rendre illico presto dans cette étrange boutique ; Camille, pour qui son coeur flanche, l’accompagnera et ils découvriront ensemble ce qu’ils n’auraient imaginé car pour faire peur, elle est effrayante cette librairie.
Quand aux livres qu’elle contient, on n’en parle même pas…

Le garçon ouvre les yeux, comme si elle venait de lui annoncer la grève des confiseurs.

ALLAN:
J’ouvre donc ce livre en ayant un sentiment étrange – le titre sans nul doute qui me rappelle de longues heures de lecture / jeu – ; et je plonge avec délectation dans l’histoire de ce jeune garçon qui va se retrouver piégé dans le livre et dans l’histoire.
D’aucuns diront que l’histoire fait étrangement penser à L’histoire sans fin où un jeune garçon se retrouve maître de tout un monde ; je les arrête tout de suite ; notre petit Alex est clairement une victime ; il subit des évènements de plus en plus déconcertants et bien qu’il en comprenne l’origine, il n’est pas sûr de vouloir / pouvoir arrêter.
Accompagné de Camille, le jeune homme se retrouvera coincé dans un cruel dilemne : amour, violence et lecture vont le faire tourbillonner dans une tornade de sentiments et d’actes qu’il ne maîtrisera que très rarement.
Le côté effrayant de l’histoire n’est pas léger mais bien prenant… Les enfants qui le liront risquent d’avoir une peur certaine : et alors ? ce ne peut-être qu’un bon exercice car il ne s’agit nullement de violence mais d’état d’esprit, d’atmosphère, peu de sang et beaucoup de suspense, voilà le voyage que vous propose Arthur…
A partir de 11 ans
ETIENNE:
Effectivement, mieux vaut éviterde conseiller ce livre à un enfant de 11 ans un peu sensible car s’il commence plutôt gentiment, le niveau du fantastique s’élève très vite.
De fait, pour un adulte, la lecture parait cousue de fil blanc pendant une trentaine de pages, laissant présager un léger ennui.
L’histoire n’est pas d’une originalité extrème mais cette transformation d’un « livre dont vous etes le héros » en « … victime » est très bien menée, alternant passages romanesques avec passages « livresques ».
L’histoire d’amour doit être un passage obligé, une sorte de soupape pour les lecteurs. Au moins n’arrive t’elle pas dans les 3 dernières pages pour un happy end pathétique.

Mais en tout cas, une bonne surprise. J’y ai cherché au début plusieurs niveaux de lecture pour voir s’il pouvait être conseillé aux adultes, mais non. Un jeu de mots (?) du début m’a fait croire que quelques astuces se dissimuleraient au fil des pages mais en fait non, définitivement un livre pour jeunes, angoissant, palpitant, mais pour jeunes.

Alex surprend une conversation étrange entre deux de ses camarades de classe au sujet de l’aventure qui serait arrivée à Nicolas : il se serait rendu dans une librairie spécialisée dans la littérature d’horreur – à l’ambiance angoissante – et aurait même volé un livre !
Alex pour le coup est surpris et décide de se rendre illico presto dans cette étrange boutique ; Camille, pour qui son coeur flanche, l’accompagnera et ils découvriront ensemble ce qu’ils n’auraient imaginé car pour faire peur, elle est effrayante cette librairie.
Quand aux livres qu’elle contient, on n’en parle même pas…

Alex, un adolescent sans histoires, entre un jour dans une librairie… sinistre. Un livre à la couverture argent l’attire comme un aimant. Première erreur : Alex l’achète. Seconde : il l’ouvre. Le titre de cet ouvrage : Le livre dont vous êtes la victime. Fasciné, Alex se voit donner des ordres, qu’il commet la fatale imprudence de suivre…
Pocket (Juillet 2004)191 pages 5.00 € ISBN : 2-266-13455-8

Livre dont vous êtes la victime (le) de Arthur Ténor, 9.5 out of 10 based on 4 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *