Loïs Mc Master Bujold

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Naissance :1949
Mort :
Biographie :
Diplômée du lycée d’Arlington en 1967, elle étudie à l’université de l’état de l’Ohio de 1968 à 1972.Elle a deux enfants, Anne née en 1979 et Paul, né en 1981. Lois et sa famille ont habités à MARION, Ohio de 1980 à 1995, puis ont déménagé à MINEAPOLIS dans le Minnesota en 1995.
Toute sa vie, Lois a toujours été une férue de lecture. Cela a commencé par une passion pour des histoires de chevaux à l’école. A neuf ans, elle commence la lecture de science-fiction, un goût que lui a transmit son père, professeur de technologie de soudure (comme le personnage de Leo Graf dans « Opération Cay » [NdA]) à l’état de l’Ohio, il achetait souvent des magasines de SF et des livres pour lire dans l’avion lors de ces déplacements. Ces livres et revues sont donc tout naturellement retombés entre les mains de la petite Lois. Plus tard, son goût pour la lecture s’accroît incluant l’Histoire, les mystères, les romans, voyages, guerre, poésie, etc…

Ses premiers écrits ont commencé à l’université. Sa meilleure amie Lilian STEWART et elle avaient déjà collaborés sur des récits pendant le lycée. A l’université, Lois étudie beaucoup de texte anglais, mais s’en éloigne très vite, désirant plus être créative que de critiquer des textes.

Cependant, un intérêt pour la photographie de faune et de plans rapprochés, la conduise en excursion pendant six semaines à étudier la biologie de l’Afrique de l’est. Plus tard, elle emprunta le paysage et l’écologie qu’elle avait vu comme fond de son 1er roman (Cordélia Vorkosigan [NdA])

Après l’université, Lois a travaillé en tant que technicienne en pharmacie aux hôpitaux d’universités de l’état de l’Ohio, jusqu’à ce qu’elle décide de quitter ce poste pour fonder une famille. Durant ce temps, Lois n’écrit pas beaucoup sauf ce qu’elle appellera plus tard, « un pastiche de Sherlock Holmes de soixante pages ».

Puis, sa vielle amie Lillian STEWART, devenue Lillian STEWART KARL, a commencé à écrire de nouveau, faisant ses premières ventes. A ce moment là, Lois se dit que s son amie pouvait le faire, elle pourrait le faire aussi ! A cette époque, Lois est sans emploi avec deux enfants et un budget serré. Pour la pratique, Lois commence par écrire une nouvelle, puis se lance dans l’écriture de son premier roman avec l’aide et les encouragements de son amie Lillian et de Patricia C. WERDE, un auteur de fantasy de Minneapolis. Lois découvre rapidement que l’écriture demandait trop d’implication pour la considérer comme un passe temps, et que seulement l’identification professionnelle la satisferait. Peu importe tout le travail que cela demandait en terme d’écriture (réécrire, couper, analyse éditoriale, essayer encore…), Lois est déterminée à apprendre !

Lois termine son premier roman « Cordélia Vorkosigan » en 1983, le deuxième « L’apprentissage du guerrier » en 1984, et le troisième « Ethan d’Athos » en 1985.Puis a commencé le processus péniblement long de la soumission aux éditeurs de New York. Pendant la même période, Lois écrit quelques histoires courtes. Le tiers de ces histoires se vend en 1984 au magasine « Twilight Zone » et Lois touche son premier cachet professionnel.

Et c’est en 1985 que l’Editeur BAEN BOOKS lui achète ses trois romans.Les trois livres sont publiés en juin, août, et décembre de l’année 1986, faisant croire au lecteur néophyte que Lois était un auteur capable d’écrire un roman tous les trois mois ! ANALOG MAGASINE publie le quatrième roman de Lois « Opération Cay » l’hivers 1987/88, et Lois gagne son premier NEBULA.La nouvelle « Les montagnes du deuil » publié également dans ANALOG remporte le prix HUGO et NEBULA de la meilleure nouvelle l’année 1989.Puis « Miles Vorkosigan » et « Barrayar » remportent chacun le HUGO du meilleur roman respectivement en 1991 et 1992.En 1992, Lois délaisse le monde de Miles Vorkosigan pour celui de la fantasy avec « L’esprit de l’anneau profane ». Puis Lois revient à Miles avec « La danse du miroir » qui remporte le prix HUGO et LOCUS en 1995, année où Lois s’essaie au métier d’éditeur en publiant « Woman at war » édité par TOR BOOKS.Janvier 1996 voit la sortie de « Cetaganda » publié d’abord en série dans ANALOG.« Memory » est publié en octobre 1996 et est nominé pour les prix HUGO et NEBULA. « Komarr » sort en juin 1998, puis « Ekaterin » suivra en septembre 1999 recueillant par la même occasion la 6e nomination pour le HUGO pour Lois dans la catégorie roman, et sa quatrième nomination pour le prix NEBULA.

Sa septième nomination pour le prix HUGO du meilleur roman arrive avec « Le fléau de Challion », deuxième essai de Lois dans la fantasy, en août 2001. Ce roman verra également la première nomination de Lois pour le WORLD FANTSY AWARD et remporte le MYTHPOEIC AWARD du meilleur roman de fantasy. Mai 2002 voit la sortie du quatorzième volet de la saga Vorkosigan (en incluant « Opération Cay ») « Immunité Diplomatique ».

Aujourd’hui, Lois sort la suite du « fléau de Challion » intitulé « Paladin of souls »

Les livres de Lois sont aujourd’hui traduits dans dix-sept langues à travers le monde.

Bibliographie :
Le cycle de Barrayar

Opération Cay 1988
Cordélia Vorkosigan 19991
Barrayar 1986
L’apprentissage du guerrier 1986
Miles Vorkosigan 1990
Cetantanga 1996
Ethan d’Athos 1986
Les frontières de l’infini
Recueil de nouvelles 1989
Un clone encombrant 1989
La danse du miroir 1994
Memory 1996
Komarr 1998
Ekaterin 1999
Immunité Diplomatique 2002

Hors Vorkosigan
L’esprit de l’anneau profane 1992

Adapatation :

Rècompense :

Crècdit Photo : ©Carol Collins