L’Oiseau Noir d’Elliot Skell

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 10.0/10 (1 vote pris en compte)

La Maison Sans-pareil, tome 1

L’ambiance de la Maison Sans-pareil est étrange, j’ai eu l’impression de plonger dans un conte de fée dérangeant. Le narrateur, omniscient, prend le rôle de conteur et interagit avec le lecteur, point très sympathique.
Il nous amène à la découverte de cette maison extraordinaire et de ses habitants…

 

La Maison Sans-pareil est une forteresse tentaculaire construite il y a plusieurs siècles aux abords de Brumeville-La-Petite, par la famille Capelan. La vie s’y organise depuis toujours en secret et personne, à l’extérieur, ne sait vraiment ce qu’il s’y passe.
Les Capelan n’en sortent jamais. N’y rentrent que quelques femme ou hommes de temps en temps pour des mariages et n’en sortent que les serviteurs pour les besoins de la famille. C’est un véritable village en autarcie qui s’y est créé.
J’ai bien aimé le fait que chaque Capelan porte un prénom qui définit son caractère. La grande question reste de savoir si c’est le prénom qui induit la personnalité ou l’inverse…

 

La plus jeune descendante de cette famille hors du commun est Omnia, douze ans et trois quarts, et c’est elle l’héroïne de ce roman.
A la mort du Capitaine, soit disant par accident, c’est seule qu’elle va devoir dénouer les mystères de la Maison Sans-pareil. J’ai adoré l’ambiance et le caractère bien trempé de cette toute jeune fille. Au cours des ses recherches, Omnia rencontre des personnages incroyables qui vont lui fournir des indices. Ceux-ci s’ajoutent petit à petit et alimentent les brumes qui couvrent cette maison.

 

C’est un premier tome, une première étape dans une enquête qui va amener Omnia à poser un oeil très différent sur sa famille et ce lieu millénaire.

 

Pour conclure, « L’Oiseau Noir« , premier tome de la Maison Sans-pareil est une enquête vraiment sympathique à découvrir. Omnia est attachante et l’univers est original et amusant. Je suis curieuse de lire la suite.

 

Flammarion (6  juin 2012) – 352 pages – 13€ – ISBN : 9782081253933

« Il y a bien longtemps, un Capitaine accosta sur les rives d’une petite ville et décida d’y fonder une grande maison qui ne ressemblerait à aucune autre : la Maison Sans-Pareil. Depuis, de génération en génération, les habitants vivent en parfaite harmonie à l’intérieur de la vieille bâtisse. Jusqu’au jour où le Capitaine est retrouvé mort. Omnia, douze ans trois quarts, ne croit pas à l’accident, alors elle mène l’enquête. D’inquiétantes ombres se faufilent, un mystérieux oiseau noir plane au-dessus des toits. Omnia ignore encore tout des dangers qui la guettent… »

Traduction : Alice Marchand

Couverture : Aurélien Police

Titre VO : Neversuch House, book 1 : Night of the Black Condor (2011)

L'Oiseau Noir d'Elliot Skell, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *