Lords of the Ringards de Henry.N.Beard et Douglas C.Kenney

bientôt, mais assez tard pour vous, car je sais que vous mourez d’impatience de le lire.

Hmm, rien que la couverture donne evie, j’espere que le contenu est aussi prometteur, en tout cas, le prologue me confirme dans mon choix!!! Ainsi, quelques citations “la couverture est vraiment d’enfer (manu , un pote); c’est super con ( Sauron, le maître du mal); j’ai pas tout compris ( Professeur JJR tolkien); Cet ouvrage a été publié dans le seul but de se faire du blé ( les auteurs)”. Avouez, que ça promet.

bientôt, mais assez tard pour vous, car je sais que vous mourez d’impatience de le lire.

«Ce livre est inlisable»
Un lecteur mécontent (authentique)
Une quête, une guerre, un anneau… Un petit gars aux pieds poilus nommé Fripon est embarqué par le magicien Grandpaf dans un truc de malade : sauver les Paires du Milieu du maléfique Salkon, le Seigneur Ténébreux, et de Saroulmal, le magicien renégat.
Si vous êtes fans du Chef-d’Œuvre de J.R.R. Tolkien, ou si vous voulez juste rigoler un bon coup – comme plusieurs millions de lecteurs à travers le monde – vous allez vous régaler. Ce célèbre pastiche convaincra aussi bien ceux qui aiment bien la Fantasy que ceux qui la détestent qu’ils ont dépassé ici l’ultime frontière, et qu’il n’est donc plus la peine de lire une autre parodie de ce genre.
Mais alors plus jamais !

Bragelonne (Juin 2010)233 pages 10.00 € ISBN : 9782352943976
Traduction : Karim Chergui et Alain Nevant
Titre Original : Bored of the rings (1969)

Couverture : Douglas Carrel
En savoir plus
Bragelonne 2004190 pages 13.00 € ISBN : 2-915549-27-3
QuatrièmeUne quête, une guerre, un anneau dont même Wagner ne veut plus entendre parler, un roi sans royaume, un petit homme poilu nommé Fripon prêt – enfin, peut-être un oeu forcé par le magicien Grandpaf – à s’embarquer dans une mission unique afin de sauver les paires du milieu de l’asservissement par le maléfique Salkon… Tels sont les premiers éléments du plus déjanté de tous les voyages en fantasy qu’aucun être ait jamais entrepris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *