L’Origine de Patricia Briggs

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

L’Alpha et l’Oméga, tome 0

Depuis sa transformation en loup-garou trois années auparavant, Anna vit un calvaire. En effet, sa meute la maltraite physiquement et moralement. Elle dispose de peu de soutien jusqu’à ce qu’un autre loup-garou, Charles, fils du Marrok Bran, arrive pour s’occuper de cette affaire. En tant qu’exécuteur de son père, il sait que l’enquête amènera un bain de sang mais contrairement à ses autres missions, les révélations seront nombreuses, bien plus nombreuses qu’il ne l’aurait cru…

Cette nouvelle saga de Patricia Briggs avait démarré avec la parution du premier tome. Les diverses critiques étaient globalement positives mais un bémol était souvent rencontré. En effet, aucun élément n’indiquait comment Anna et Charles s’étaient rencontrés. J’avais ainsi été mis au courant qu’il existait une nouvelle (en VO) qui mettait en place l’univers et les personnages. Grâce à Milady, nous sommes les premiers à disposer d’une version livre papier de cette histoire.

Lire une nouvelle n’est pas ce que je préfère. En effet, sur si peu de pages, mettre une intrigue, des personnages ainsi qu’un univers entier me parait quasi impossible… C’est effectivement le soucis que j’ai rencontré une nouvelle fois avec ce livre. Cependant, je l’ai pris comme tel et j’ai suivi de manière attentionnée la rencontre entre Anna et Charles.

L’intrigue en elle-même n’est pas extraordinaire, on se doute de la manière dont le tout va finir. Ceci dit, il y a quand même quelques rebondissements savoureux notamment sur la nature d’Anna. Cette jeune femme nous apparaît de prime abord comme étant faible, en retrait par rapport à la meute. Elle n’arrive pas à être maîtresse de sa propre vie, les loups-garous de sa meute la dominant de manière totalement inhumaine (sans mauvais jeu de mots). Bref, difficile d’être rejetée et maltraitée… Charles est quant à lui un homme de caractère, il en impose par son charisme. Difficile de définir au départ s’il est bon ou mauvais, sa mission d’exécuteur n’aidant en rien Anna et le lecteur. Ce duo se complète bien et cela promet pour les aventures à suivre.

Au point de vue du style, j’ai été dans un premier temps surpris par ce tome 0. En effet, connaissant Patricia Briggs avec les aventures de Mercy Thomson, je n’ai pas reconnu sa plume. Au lieu d’orienter le roman vers l’action pure et simple, elle choisit ici de bien développer ses personnages principaux pour nous amener tout doucement dans l’histoire d’amour. C’est loin d’être une critique négative, ce changement est agréable, il reste simplement à voir si cela ne nuira pas aux futures intrigues. Je suis impatient de savoir comment cela va être développé car pour le moment, on est encore dans l’introduction.

Pour conclure, sans être exceptionnel, ce livre permet d’introduire la saga et il me parait évident qu’il faille passer par là pour se lancer. Même si l’intrigue ne m’a pas convaincue en tant que tel, je suis convaincu qu’il y a un potentiel pour les aventures à suivre. Anna et Charles sont très convainquant et puis, n’oublions pas que l’auteur est Patricia Briggs…

Milady (22 Mars 2011) – 122 pages – 6€ – 9782811204983

Traducteur : Eleonore Kempler

Illustrateur : Maurizio Manzeri

Anna est un loup-garou.
Elle découvre un nouveau sens à son existence quand le fils du chef des siens débarque en ville pour réprimer les troubles au sein de la meute de Chicago et qu’il insuffle à Anna un courage qu’elle n’avait encore jamais ressenti.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *