Lunatique sp

nouvelles :
Rhénane zéro
Les Guêpes géantes de Fessenheim
Les 1000 millions de chevaux de la planète Dada
Fontanarum métamorphosis
Hommage à Janus
Cantilène dans une flaque d’encre
Carguefoutre
Otage de l’hiver
Lames de fond
La Reconquête du Brésil
Traque à New Bornéo
La Planète égarée
Manuscrit trouvé dans un étui à cigare
Trails / Pistes

Articles :
Entre SF et Fantastique : Daniel Walther
Le Sexe féminim, SF façon Daniel Walther
Quelques notes éparses pour une esthétique du fantastique moderne
Villiers de L’Isle-Adam
Gustav Meyrink : fou, peut-être, mais génial
Pour saluer André Hardellet

Et si Napoléon était libéré par les colons Brésiliens, qui en feraient le champion de leur lutte pour l’indépendance ? Et si deux criminels, un homme et une femme, tous deux comdamnés à l’exil sur une planète lointaine étaient les deux seuls survivants d’un crash sur une planète inconnue uniquement peuplées d’animaux ressemblant à des chevaux, que pourraient ils faire sinon l’amour ? Et si, en pleine Italie fasciste, un extraterrestre nommé James Joyce était débarqué de force sur Terre par l’équipage de son navire, et rencontrait un journaliste ? Et si le plus grand compositeur vivant vous avouait qu’il n’a pas composé son meilleur morceau, mais qu’il l’a trouvé dans un étui à cigare ? Et si un officier était envoyé sur New Bornéo pour éliminer un autre officier devenu chef de la rebellion indigène ? Etc.

Daniel Walther est un auteur peu connu à notre époque, puisqu’il ne publie plus de romans, mais son véritable talent se trouve dans ses nouvelles, et il n’était pas inutile de le rappeler grâce à ce numéro spécial, dédié à cet auteur si hétérodoxe dans la production sf française.

Un recueil qui offre une grande diversité dans ses thèmes : anticipation, space opéra, uchronie, fantastique, extraterrestres, et même parfois, délires issus d’un imaginaire fécond et prompt à développer à partir d’un détail. Mais s’il y a une chose qui reste constante dans l’oeuvre de Daneil Walther, il s’agit bel et bien du sexe, qui devient presque une obsession dans ses nouvelles. Même quand ça parait inutile, on peut être sûr qu’il y aura des scènes de sexe, torrides à souhait, avec des personnages hauts en couleur et souvent obsédés. Ca en devient même indigeste tant ces scènes sont importunes, dérangent plus qu’elles n’apportent quelque chose à l’histoire.

Néanmoins, le recueil est superbement composé, avec des nouvelles d’excellent qualité. Daniel Walther est un auteur incontournable, si vous n’en êtes pas convaincus, alors lisez ce recueil, vous en sortirez transformés.

«Dans quelques minutes, ce sera la nuit complète. La nuit fermée à double tour sur le paysage désolée, la nuit avec son cortège d’ombres inquiètes, ses monstres sans visages, cette nuit aussi profonde et dangereuse que celle des origines… »

«Les allées du temps s’arrêtent toujours aux frontières du silence. Les évidences se perdent dans les ronces des avenues, les routes défoncées de la nuit.
Mais à l’aube de cette journée d’été, la caravane se trouvait à plusieurs heures des murailles de la ville… »

«Un extraterrestre nommé James Joyce me donna à boire, à Trieste, un alcool si divinement fort que j’en délirai deux nuits de suite, avec rien qu’une courte interruption, placée comme il se doit dans la journée intervallaire… »

Eons Lunatique (2007)250 pages 9.99 € ISBN : 978-2-7544-04 (0)
Couverture : W.Siudmak

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *