Maison de l

L’Arcane des Epées 3

L’histoire se poursuit et le Roi de l’orage étend sont emprise sur tout le royaume en plaçant ses alliés dans les duchés. Hernystir est tombée; le roi Lluth meurt, et son peuple se replis dans les collines où il trouve les ruines d’une ancienne cité Sithis. Nabban est maintenant le duché de Bénigaris, la belle Miriamélé et duc Isgrimnur sont cachés dans une Abbaye, Pryrate l’aurait-il découvert? Skali de Kaldskryke gouverne Rimmersgard à la place d’Isgrimnur, Naglimund est ravagée et les Norns la hantent comme des fantômes; Les rescapés, Josua à la tête de cinq hommes et trois femmes sont poursuivis par les Norns, jusqu’à ce qu’ils croisent Géloé, la femme-sage, qui les entraînera vers la Pierre de l’Adieu, lieu de rendez-vous qu’elle à communiqué à Simon par rêve. Celui-ci quittera donc les Trolls de Yicanuq avec ses compagnons pour se diriger vers ce haut-lieux sacré des Sithis, jusqu’à ce qu’il se retrouve prisonnier de la jeune Skodi, qui tentera d’invoquer le Roi de l’Orage pour lui annoncer qu’elle détient Epine.

Le royaume d’Ostern Ard est démembré et Tad Williams le rend bien en découpant un enchevêtrement de petites histoires anecdotiques. Tranquillement des liens se tissent et on sent que la résistance désorganisée se dirige tranquillement, (mais difficilement quand même) vers la Pierre de l’Adieu. L’écriture est poétique, les noms sont compliqués, l’histoire est bien découpée.

Sur le Trône du Dragon siège depuis cinq cents ans le Souverain des nations humaines ; le Roi de l’Orage évincé n’est plus qu’un mort vivant qui attend sa revanche. Quelques humains, réunis dans la Ligue du Parchemin clandestine, n’oublient pas la prophétie : celui qui rassemblera les Trois Épées (Peine, Minneyar, Épine) gagnera le pouvoir sur le monde. Mais Élias, le nouveau roi, est sous l’emprise de son conseiller Pryrates, qui, au cours d’une cérémonie magique, lui fait remettre Peine, l’épée grise : aussitôt la sécheresse et la peste s’abattent sur le royaume. Les princes sont troublés : Josua, frère cadet d’Élias, se réfugie dans sa place forte de Naglimund ; Miriamélé, fille du Roi, part pour Naban demander de l’aide pour Josua. Élias prend Naglimund avec l’aide magique du Roi de l’Orage et Josua rescapé maudit son frère. Quant à Simon l’orphelin, il prend Épine, l’épée noire, au dragon blanc qui la gardait. Baigné du sang da le bête, il s’évanouit, se réveille chez les Trolls de Yicanuq… En fait, c’est la conquête du pays par les hommes, cinq siècles plus tôt, qui a créé le malaise. Les Sithis, anciens maîtres de la terre, ont brusquement disparu. Seraient-ils morts ? Peu plausible : ils sont immortels. Alors, il y a un problème, et Simon n’en sait rien. Seule une société plus ou moins secrète, la Ligue du Parchemin, voit venir le danger. De grands desseins sont en jeu. Pour que survivre le monde, Simon devra résoudre un jour l’énigme légendaire des Epées du Pouvoir. Mais on ne l’a pas prévenu.

Pocket Fantasy (Aout 1999)7.00 € ISBN : 2-266-07889-5 Titre Original : The Dragonbone Chair
Réédition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *