Malhorne – Livre 1 de J

Malhorne 1

Le voyage de Franklin Adamov en Amazonie a pour but d’en apprendre plus sur les peuplades de l’Amazonie profonde. Le professeur découvrira une statue datant du XVème siècle représentant un homme de type européen avec l’inscription “Malhorne” sur la garde de l’épée.
La découverte est d’importance : la découverte du nouveau continent par Christophe Colomb risque d’être remise en cause, la personne représenté sur la statue étant arrivé avant sur le continent.
Le plus étrange ne sera pas cela, mais la découverte que cette statue n’est pas la seule. Franklin le découvrira lorsqu’il travaillera pour la fondation Prométhée, fondation privée dirigée par Denis Craig, qui lui offre des moyens illimités – à lui et à d’autres scientifiques – pour découvrir le secret de cette statue…

Le premier volume de Malhorne (cycle en comportant 4), va nous permettre d’avoir un premier contact avec un être “immortel” qui va traverser le temps et les continents un peu malgré lui.
Car contrairement aux habituels Œuvres traitant de la réincarnation, le sieur Malhorne ne le souhaite pas et pire, n’a qu’une idée très vague de la raison de ses réincarnations et de la mission qui lui est dévouée sur Terre.
Ce que nous allons découvrir aussi, c’est un univers riche, un univers que Jérôme nous rend passionnant.
D’un côté, nous allons découvrir à travers le temps la vie ou plutôt les vies de Malhorne traversant les époques et les crises les unes après les autres, nous donnant par la-même une vision différente des histoires des différents continents.
De l’autre côté, l’aventure contemporaine de Franklin Adamov, scientifique dont toutes les convictions vont s’effondrer les unes après les autres au fur et à mesure des découvertes. C’est aussi l’histoire d’une amitié qui se découvre ; une critique de ce que permet le pouvoir (car, la fameuse fondation Prométhée pourrait malheureusement exister à notre époque au vu et au sus de tout le monde).
Mais si cette richesse du récit enchantera les fans des littératures fantasy, il est à craindre que de la même façon, cette richesse risquera de décourager un lectorat plus novice… D’autant que le livre est quand même long.
Pour conclure, je me suis pour ma part régaler à la lecture du premier volume et pour avoir lu pratiquement la moitié du deuxième volume, je peux vous dire que Jérôme Camut a réussi à rendre la suite aussi passionnante – tout en étant différente -.

Avis de Christophe:

Je ne partage malheureusement pas cette avis. L’idée de départ était bonne mais force est de constater que ce Malhorne pèse des tonnes. L’histoire manque de rythme, les héros sont convenus et surtout on ne croit pas une seconde au personnage principal dont le cycle de vie parait n’avoir aucune logique. On peut mettre au crédit de l’auteur une bonne maîtrise de l’écriture ce qui peut promettre de futurs ouvrages plus captivants. Cependant, la fin incohérente ne rattrape pas le reste. Bref ennuyeux!


Il vient de la nuit des temps.
Il a franchi la frontière qui sépare la vie de la mort.
Et, aujourd’hui, le moment de la révélation est venu. Tout commence lorsque l’ethnologue Franklin Adamov découvre, au fin fond de l’Amazonie, une statue représentant un homme assis armé d’une épée. L’homme est de type européen, l’objet date du XVe siècle, et sur la garde de l’épée est inscrit un mot : «Malhorne ».
C’est impossible… Pourtant, ce n’est que le premier indice.
En effet, peu après, Franklin est contacté par une fondation appartenant à un riche financier, qui lui offre des moyens illimités pour résoudre cette énigme. Car le mystère s’épaissit : on a repéré une deuxième statue, absolument identique, à l’autre bout du monde…
Qui se cache derrière ces monuments ? Qui a laissé ces signes, et pourquoi ?
Alors débute une traque haletante, une quête initiatique à travers l’Histoire, les cultures et les religions du monde entier, dont l’enjeu est rien moins que l’immortalité.

Bragelonne (Février 2004)490 pages 9.99 € ISBN : 2-914-37073-3 Couverture : Philippe Bouveret
Réédition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *