Mirax a disparu de Michael A. Stackpole

Série :Les Vestiges de l’Empire ou le grand nettoyage Séquence :Moi, un jedi n°1
Année Starwars :11

Corran Horn s’est distingué comme membre de l’escadron Rogue, grâce notamment à son potentiel de Jedi. Un seul problème : sa femme Mirax veut un enfant. Quand il rentre de mission, elle a disparu en mission et ses supérieur ne veulent pas lui révéler où elle se trouve. Il ne la sent plus à travers la force et a perdu ses souvenirs d’elle. Pour la retrouver il choisit de développer ses facultés jedi en intégrant la nouvelle Académie créée par Luke.
Stackpole n’est pas vraiment un inconnu de l’univers SW : on lui doit 5 tomes de la série de X-wings, et les 2 tomes de la Marée des Ténèbres avec lesquels il s’était déjà illustré.
Ce titre est original à plus d’un titre : le seul écrit à la première personne (à ma connaissance) comme son titre l’indique d’ailleurs (pas français ce titre soit dit en passant, un peu trop littéral comme traduction, pourquoi pas « Moi, un Jedi », là c’est « moi jedi, toi Jane »). Le style est radicalement différent de celui des autres tomes rien que pour ce « je » omniprésent.
Et surtout le personnage central n’est pas un de ceux qu’on rencontre habituellement dans l’univers. Corran Horn n’est certes pas un inconnu mais dans l’ordre d’importance des personnages de l’univers, il doit arriver 20ème à peu près.
La structure de ces deux tomes est assez simple : dans le premier il se forme, dans le deuxième il cherche sa femme.
Il existe déjà une histoire sur les débuts de l’académie Jedi (écrit pas Kevin Anderson) et Stackpole a donc du s’adapter à ces impératifs d’écritures. On sait donc déjà comment ca se finit avec un des méchants (Exar Kun). Cependant, Stackpole a cherché à développé une histoire liée à Corran Horn parallèle à celle des autres étudiants (écrite par Anderson).
Le premier tome n’est pas palpitant, ca traîne un peu il faut bien l’avouer. Mais il est vrai que c’est surtout un tome introductif. On connaît désormais mieux Horn : ses origines Jedi, les limites de ses pouvoirs, son caractère… On en apprend un peu plus aussi sur la première promotion d’apprentis jedi qui ont aussi leur importance par la suite.
Quatrième :
Fleuve Noir : (Mai 2003) -244 pages – 0.00 € – ISBN : – enfants
Traduction :Michèle Zacchayus
Couverture :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *