Monde de Recluce (le) de L.E. Modesitt

Très jeune, Lerris s’ennuit en permanence et la quête de perfection de la population, dans le but de servir l’Ordre et d’éloigner au possible la Chaos ne fait que rajouter à son ennui…
Ses parents l’envoie donc chez son oncle pour qu’il apprenne le métier de charpentier et que lui aussi serve, par la qualité de son travail, l’Ordre… Pourtant, le travail, bien qu’il y mette toute la bonne volonté possible, ne lui plaît pas et il retombe dans l’ennui.
Il n’y a donc pas le choix, il va falloir qu’il parte en exil car il n’est pas fait pour la vie de l’Ordre… et ce départ signifiera peut-être la mort, peu reviennent et encore moins peuvent réintégrer la communauté.
Un dernier adieu à ses parents et voilà qu’il part rejoindre les Maîtres.

Cette histoire est annoncée par Mnemos près de deux mois avant la sortie officielle et on lui promet déjà un grand avenir…
Les professionnels ne tarissent pas d’éloges De la fantasy inédite dans un monde fascinant… (Robert Jordan) ; Un roman dense et passionnant sur le conflit du bien et du mal… (Gordon R. Dickson) ; Un usage unique et rafraîchissant des ingrédients traditionnels de la fantasy (Andre Norton)…
J’ai lu les premiers chapitres et j’avoue que j’étais a priori sceptique au niveau de l’histoire qui me semblait assez “bateau” et puis, l’action se détend, on voit poindre la magie et du coup l’intérêt augmente…
Maintenant, il est encore bien trop tot pour juger de l’ensemble, mais il est vrai qu’il laisse penser que nous avons à faire à une oeuvre brillante de la fantasy : héros qui se découvre des pouvoirs, société régi par l’ordre où nulle place n’existe pour l’insatisfaction, ignorance quand au devenir de ces “exilés”… tout cela peut donner du très bon, et au vu du succès que la série a connu un peu partout, on s’attend plutôt au meilleur…

Très jeune, Lerris s’ennuit en permanence et la quête de perfection de la population, dans le but de servir l’Ordre et d’éloigner au possible la Chaos ne fait que rajouter à son ennui…
Ses parents l’envoie donc chez son oncle pour qu’il apprenne le métier de charpentier et que lui aussi serve, par la qualité de son travail, l’Ordre… Pourtant, le travail, bien qu’il y mette toute la bonne volonté possible, ne lui plaît pas et il retombe dans l’ennui.
Il n’y a donc pas le choix, il va falloir qu’il parte en exil car il n’est pas fait pour la vie de l’Ordre… et ce départ signifiera peut-être la mort, peu reviennent et encore moins peuvent réintégrer la communauté.
Un dernier adieu à ses parents et voilà qu’il part rejoindre les Maîtres.

Dans un monde dominé par la guerre millénaire entre l’Ordre et le Chaos, l’île de Recluce est un havre de paix régi par la Confrérie de l’Ordre. Pourtant le jeune Lerris refuse de se plier aux lois rigides de l’île et à la vie ordinaire d’apprenti-charpentier qu’il mène dans la ferme de son oncle.
Banni par les maîtres de Recluce, Lerris n’a d’autre choix que d’entreprendre un périlleux voyage de mise à l’épreuve, dont peu reviennent jamais. Dès le début de sa quête, Lerris découvre qu’il possède des dons indéniables pour la magie. Alors qu’il commence son voyage solitaire, il rencontre un mage Gris, qui lui explique qu’il doit apprendre à contrôler son pouvoir s’il veut survivre dans les Montagnes Fantômes où règne le Maître du Chaos

Mnemos (A partir de Juin 2004)
Traduction : Laurent Calluaud
Titre Original : The Magic of Recluse (1991)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *