Mortelle Séduction de Laurell K. Hamilton

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Anita Blake, tome 6

C’est toujours avec plaisir que je retrouve un titre de la série Anita Blake. « Mortelle Séduction« , sixième tome, est le meilleur que j’ai lu pour le moment. Laurell K. Hamilton a su se renouveler avec une intrigue originale : Anita est engagée pour soigner un étrange mal qui ronge un vampire de plus de sept siècles, pas évident, d’autant plus quand elle apprend que sa tête est mise à prix…

L’intrigue est bien menée et recèle de nombreuses surprises. Anita a une bonne évolution et se découvre des pouvoirs phénoménaux en formant une triade avec ses deux prétendants : Jean-Claude, le vampire et Richard, le loup-garou. J’ai aimé la voir user enfin de ses forces, elle est impressionnante et franchement cool ! (^-^) Au bout de six tomes, je me suis rendu compte que j’étais vraiment attachée à elle, je trouve sa fragilité extrêmement touchante.

Bien sûr, j’ai bien senti que Laurell K. Hamilton faisait glisser doucement mais sûrement sa série vers quelque chose de plus érotique mais, pour le moment, ce n’est absolument pas dérangeant car les quelques scènes sont très bien amenées et tout à fait justifiées. Bref, ce n’est absolument pas un défaut.

Pour conclure, même si Laurell K. Hamilton a un schéma relativement établi pour le déroulement des épisodes de sa série, elle a su me surprendre et, surtout, faire évoluer ses personnages et leurs relations. A ce jour, « Mortelle Séduction » est le meilleur que j’ai lu et je peux vous assurer que je trouvais déjà les précédents très sympathiques.

Milady (mai 2010) – 567 pages – 8€ – ISBN : 9782811201326

Couverture : Anne-Claire Payet

Traduction : Isabelle Troin

Titre VO : The Killing Dance (1997)

« A ma gauche, Richard. Le mec le plus adorable du monde : brun aux yeux chocolat, prof de sciences. Seul problème : une fois par mois, il se couvre de poils et hurle à la lune. A ma droite, Jean-Claude. Le mec le plus horripilant du monde : un regard bleu marine hypnotique, et un magnétisme sexuel démentiel. Seul problème : il a plus de deux siècles. Face à moi, un immortel atteint par une mystérieuse maladie qui le liquéfie sur pattes. Et quelque part derrière moi, un assassin à qui un commanditaire inconnu a promis un demi-million de dollars s’il réussissait à m’abattre dans les vingt-quatre heures. Que dit la sagesse populaire déjà ?  » Il vaut mieux être seule que… « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *